Cyclisme : pour Bernard Hinault, Froome "n'aurait jamais dû être au départ" du Giro et "ne doit pas être au Tour de France"

Le cycliste Britannique Chris Froome célèbre sa victoire sur le Tour d\'Italie à Rome, le 27 mai 2018.
Le cycliste Britannique Chris Froome célèbre sa victoire sur le Tour d'Italie à Rome, le 27 mai 2018. (LUK BENIES / AFP)

L'ancien cycliste professionnel Bernard Hinault estime mercredi sur franceinfo qu'en raison de son contrôle antidopage "anormal" lors du Tour d'Espagne, le Britannique Chris Froome "n'aurait jamais dû être au départ du Tour d'Italie".

Pour l'ancien cycliste professionnel Bernard Hinault, le Britannique Chris Froome "n'aurait jamais dû être au départ du Tour d'Italie" qu'il a remporté dimanche 27 mai et "ne doit pas être au Tour de France" en juillet prochain, en raison de son contrôle antidopage "anormal" lors du Tour d'Espagne en septembre 2017. "Dans la mesure où il a fait cette erreur, il ne rentre pas dans la légende", a estimé Bernard Hinault sur franceinfo.

Chris Froome, quadruple vainqueur du Tour de France, fait l'objet d'une procédure pour un résultat "anormal" à un contrôle antidopage lors du dernier Tour d'Espagne. Ce contrôle montre un taux de salbutamol [un anti-asthmatique] très supérieur au plafond autorisé.

"Les règles n'ont pas été respectées"

"Je ne vois pas pourquoi on a puni d'autres coureurs [le sprinteur italien Alessandro Petacchi en 2007, notamment] pour le même produit, la même dose, et que lui n'a pas été puni, il y a quelque chose qui ne va pas", a dénoncé Bernard Hinault. "Qu'on soit au Tour d'Espagne, au Tour de France ou au Tour d'Italie, il y a des règles, il faut les respecter, et là, il ne les a pas respectées", a ajouté le quintuple vainqueur de la Grande Boucle (1978, 1979, 1981, 1982 et 1985).

Chris Froome "ne doit pas être au Tour de France"

Pour Bernard Hinault, "tant que cette affaire n'est pas réglée", Chris Froome "ne doit pas être au Tour de France", dont le départ est prévu le 7 juillet prochain. "S'il n'avait pas pris ce produit pour l'aider à respirer au Tour d'Espagne, est-ce qu'il aurait gagné le Tour d'Espagne ? Ce n'est pas sûr. Donc, à mon avis, il doit rester à la maison", a estimé Bernard Hinault.

La décision du tribunal antidopage de l'Union cycliste internationale (UCI) n'est pas attendue avant juin. En attendant, Chris Froome continue de plaider la bonne foi dans ce dossier : "Je n'ai rien fait de mal (…) J'ai confiance que les gens partageront mon point de vue une fois qu'ils auront en leur possession tous les éléments", avait-il affirmé au départ du Tour d'Italie.

Vous êtes à nouveau en ligne