Tennis : Arnaud Clément se sent "trahi" après son éviction de l'équipe de France

Arnaud Clément, le 29 janvier 2014, à Mouilleron-le-Captif (Vendée). 
Arnaud Clément, le 29 janvier 2014, à Mouilleron-le-Captif (Vendée).  (JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP)

L'ancien capitaine des Bleus a dit sa colère à France info, deux jours après son débarquement par la Fédération française de tennis. 

"Je me sens trahi. Tout a été fait dans mon dos." Arnaud Clément a dit sa colère à France info, dimanche 20 septembre, après son éviction plus tôt de l'équipe de France de tennis, un an avant la fin de son contrat en tant que capitaine. Cédric Pioline et Yannick Noah ont été contactés par la FFT pour lui succéder, mais aucune annonce officielle n'a été faite. 

Clément dénonce une "absence totale de transparence" 

L’ancien capitaine des Bleus explique qu’il n’a "jamais été entendu par les dirigeants". Il dénonce "l'absence totale de transparence" dans son éviction, menée avec des "méthodes qui ont été guidées par l'arbitraire".

"J’ai appris des choses ces dernières semaines. Notamment que des dirigeants (...) avaient contacté Yannick Noah pour lui proposer le poste, que se sont enchaînés des coups de téléphone à certains joueurs pour leur proposer un duo Noah/Pioline bien avant le début de l’US Open, bien avant également que je sois contacté", s'est indigné Arnaud Clément. 

Des joueurs qui doivent "se remettre en question"

Le capitaine a-t-il été lâché par ses joueurs ? "Lâcher, ce n'est pas le mot", reprend-il avant d'assurer que certains comportements des membres de l'équipe de France "n'étaient pas acceptables". Sans citer de noms, il espère que "ces joueurs seront capables, dans le futur, de se remettre en question."

Vous êtes à nouveau en ligne