VIDEO. Anne Hidalgo sur Roland-Garros : Ségolène Royal "m'a compliqué la vie"

La maire de Paris s'est félicitée jeudi matin de l'aval du gouvernement à l'extension du site de Roland-Garros. La ministre de l'Ecologie s'y était pourtant opposée. 

Le duel à distance entre la maire de Paris et la ministre de l'Ecologie se poursuit. Anne Hidalgo a remercié, jeudi 4 juin, Manuel Valls pour son aval à l'extension de Roland-Garros, tout en glissant que Ségolène Royal lui avait "compliqué la vie".

Sur RTL, Anne Hidalgo a lancé : "Je n'ai jamais douté de la position du gouvernement, notamment de Manuel Valls" sur cet élargissement du site, combattu notamment par les écologistes et l'opposition municipale. Le Premier ministre a décidé mercredi, à quelques jours de la fin du tournoi, de donner le feu vert au projet d'extension défendu par la Fédération française de tennis, malgré un vote défavorable du conseil de Paris.

"Merci Manuel Valls"

Relancée sur les réticences de Ségolène Royal, Anne Hidalgo a tranché : "Le gouvernement, c'est Manuel Valls. Sur ce sujet, voilà, on ne va pas en faire des films. Je sais qu'elle a même pensé à un moment qu'on puisse faire Roland-Garros sur le Parc des Princes. Bon, on sort de là par le haut."

La maire a souligné la nécessité d'évolutions pour que Roland-Garros "reste un tournoi du grand chelem", avec "des retombées économiques majeures" et du poids sur la future candidature aux Jeux olympiques"S'il y avait eu encore des blocages sur ce dossier, ce n'était pas un bon signal donné" pour le dossier olympique de 2024.

"Merci Manuel Valls", a résumé l'élue parisienne. Et la ministre ? "Elle m'a plutôt compliqué la vie, mais ce n'est pas grave", a glissé Anne Hidalgo. 

Vous êtes à nouveau en ligne