Roland-Garros : une journée de chocs

France 2

Que faut-il retenir de ce vendredi 1er juin à Roland-Garros ? Réponse avec Grégory Naboulet, en direct sur place.

Ce qu'il faut retenir de ce vendredi 1er juin, c'est d'abord une image entre un joueur et un jeune ramasseur de balles qui a été un peu sonné à Roland-Garros. "Ramasseur de balles à Roland-Garros, c'est l'occasion rêvée d'être en contact avec les meilleurs joueurs mondiaux, et du contact, il y en a eu aujourd'hui entre un jeune ramasseur et le joueur bosnien Damir Dzumhur, rapporte Grégory Naboulet en direct depuis Roland-Garros. Ils se sont télescopés en voulant récupérer tous deux une balle qui arrivait en l'air. Et forcément, Damir Dzumhur, 1m75, 70 kg, a un petit peu mis KO le jeune ramasseur de balles. Il s'est bien sûr excusé tout de suite, il n'a pas fait exprès. Plus de peur que de mal, le jeune garçon est sorti, avant de revenir sur le court un petit peu plus tard, avec un souvenir loin d'être anodin à raconter aux copains."

Difficile pour les Français

Autre image, celle du stade vide, bâché : la pluie a interrompu les matchs aujourd'hui. Le journaliste poursuit : "La pluie a donné surtout un peu de répit aux joueurs français plutôt mal embarqués aujourd'hui, à part peut-être Gaël Monfils, c'est lui qui s'en sort le mieux, avec un set partout dans son duel face au Belge David Goffin, numéro 9 mondial. Monfils est à court de forme, mais quand il est à Roland-Garros, il est toujours aussi surprenant. Ça va très mal en revanche pour le numéro 1 français, Lucas Pouille, qui lui est mené deux sets à zéro". Gilles Simon et Pauline Parmentier ont eux été éliminés et ne verront pas les huitièmes de finale.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne