Roland-Garros : une bataille de chiffres

FRANCE 3

Pour connaître toutes les statistiques lors d'un match de tennis, il faut un équipement électronique important, et le savoir-faire des marqueurs.

Pendant les matchs ils se font toujours très discrets. On les appelle les marqueurs. Valentin Ledroit que France 3 a rencontré à Roland-Garros, tapote sur un boîtier à chaque touche de balle. Il compte ainsi les coups droits, les revers, la nature des fautes, un travail qui nécessite une grande concentration.
"Ça devient vraiment mécanique et on commence à apprécier les matchs, mais c'est vrai qu'il faut être concentré sur tous les points, tout le temps. Et puis il y a toujours des complications, des contestations de la part d'un joueur...", explique-t-il.

Une équipe d'informaticiens

En plus des marqueurs, il y a des radars qui calculent la vitesse des balles. Toutes ces données arrivent dans un bureau où elles sont traitées par une équipe d'informaticiens spécialisés qui opèrent sur les quatre grands tournois du Grand Chelem. Environ 45 000 points de jeu vont être traités pendant Roland-Garros.  

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne