Roland-Garros : qui est Mathias Bourgue, le jeune Français qui a fait trembler Andy Murray ?

Le Français Mathias Bourgue affronte Andy Murray lors du tournoi de tennis de Roland-Garros, à Paris, le 25 mai 2016.
Le Français Mathias Bourgue affronte Andy Murray lors du tournoi de tennis de Roland-Garros, à Paris, le 25 mai 2016. (MAXPPP)

Le 164e joueur mondial a presque réussi l'exploit face au Britannique, mercredi, lors du second tour du tournoi de la Porte d'Auteuil.

"Mathias Bourgue peut devenir le futur Nadal du tennis français." Lorsqu'un des juges arbitres de la Coupe Davis vante ses mérites à La Voix du Nord, en août 2010, le tennisman français n'a que 16 ansSix ans plus tard, la prédiction semble moins improbable. Le natif d'Avignon (Vaucluse) a presque réalisé l'exploit sur la terre battue de Roland-Garros, mercredi 25 mai. Il a tenu tête à Andy Murray pendant 3h34, avant de finalement s'incliner au bout de cinq sets (6-2, 2-6, 4-6, 6-2, 6-3).

"Il a très bien joué", reconnaît le numéro 2 mondial, cité par L'EquipeMathias Bourgue est pourtant loin du niveau (et du palmarès) du Britannique. Classé 164e à l'ATP, il n'avait jusqu'ici jamais atteint le tableau final d'un tournoi du Grand chelem. Le Français a d'ailleurs rejoint le tournoi de Roland-Garros sur invitation, grâce à une wild-card.

"Un garçon sensible"

Le jeune homme de 22 ans était donc légèrement inquiet à l'idée d'affronter le numéro 2 mondial sur le court central de la Porte d'Auteuil. "Je savais qu’il y aurait du monde", explique-t-il à L'Equipe. Il faut dire que Mathias Bourgue est un joueur "nerveux, anxieux", selon son coach Olivier Malcor, interrogé par Tennis Actu.

"C'est un garçon sensible, confirme son ancien entraîneur à Avignon, Alain Barrère, interrogé par francetv info. C'est quelque chose qu'il contrôle d'habitude, mais on voit à son émotion à la fin du match que Roland-Garros était un moment très fort pour lui." Et pour cause : Mathias Bourgue a toujours rêvé de jouer au plus haut niveau. "Depuis tout petit, je joue pour ça, confie-t-il à L'Equipe. Je sais d'où je viens. Je suis très ému de ce Roland et je me rends compte de mes progrès depuis six-sept mois."

Un "combattant" qui a "toujours le sourire aux lèvres"

Le champion des Futures, la troisième division dans laquelle il a remporté six titres de suite en 2014, profite donc de chaque seconde pour apprendre. Il ne néglige par exemple aucun conseil donné par ses aînés, à commencer par les astuces de Gilles Simon pour éviter les coups de mou, rapporte francetv sport. "Gilou m’avait dit de prendre un Coca et un Mars quand j'étais fatigué, donc j’ai demandé un Mars. J’ai eu un Twix", a-t-il raconté aux journalistes avec humour.

"Hors des courts, il est très proche de Lucas Pouille et de Grégoire Barrère", deux joueurs issus comme lui de la "génération 94", indique Alain Barrère. Il a même partagé un appartement avec Grégoire Barrère et un autre joueur français, David Guez, pour faire des économies lors des qualifications de l'Open d'Australie, en janvier, selon 20 Minutes"Mathias est un peu le rigolo de la bande, glisse encore Alain Barrère. Il faut dire qu'il a toujours le sourire aux lèvres."

Plus que sa bonne humeur, c'est sa détermination qui marque ses entraîneurs. "Mathias n’a pas forcément la meilleure main du circuit, mais c’est un vrai travailleur, précise son coach Oliver Malcor au Dauphiné libéré. Sur le court, c’est un combattant." "Il est habité à 100% par son projet, ajoute Alain Barrère. Il est prêt à faire de très gros efforts pour cela."

Il compte bien revenir à Roland-Garros

Mathias Bourgue doit désormais concentrer ses efforts sur une place dans le Top 100. Cela passera par plusieurs victoires en Challengers, la deuxième division du tennis. Mais, ambitieux, le jeune homme garde Roland-Garros en tête. "Je vais retourner au travail avec mon entraîneur, explique-t-il. Le but, c’est de me donner le maximum de chances de revenir ici, l’an prochain, avec mon classement et pas grâce à une invitation." 

Grâce aux 60 000 euros empochés pour son parcours à Roland-Garros, Mathias Bourgue espère en outre améliorer sa préparation physique. "Je vais engager mon kiné sur plus de semaines à l'année, investir plus d'argent dans mon tennis", promet-il à La Provence.

"Mathias a montré qu'il pouvait faire des choses dans les conditions du top niveau, insiste Alain Barrère. Il lui reste encore de nombreuses étapes à franchir, mais il peut aller loin." Et peut-être, dans quelques années, avoir autant de succès qu'un autre spécialiste de la terre battue, Rafael Nadal ?