Roland-Garros : Paul-Henri Mathieu bat John Isner au terme d'un match épique

Paul-Henri Mathieu célèbre sa victoire face à John Isner au deuxième tour du tournoi de Roland-Garros, à Paris, le 31 mai 2012.
Paul-Henri Mathieu célèbre sa victoire face à John Isner au deuxième tour du tournoi de Roland-Garros, à Paris, le 31 mai 2012. (PATRICK KOVARIK / AFP)

Le Français, 261e mondial, s'est imposé face à l'Américain, tête de série n°10, en cinq sets et 5h41 de jeu pour atteindre le troisième tour.

Paul-Henri Mathieu, 261e mondial, a écrit l'histoire jeudi 31 mai à Roland-Garros en battant l'Américain John Isner, tête de série n°10, en cinq sets et 5h41 de jeu pour atteindre le troisième tour. Le Français, miraculé des courts, s'est imposé 6-7, 6-4, 6-4, 3-6, 18-16, à sa septième balle de match. "Je ne sais pas quoi dire, c'était un match fou, j'ai du mal à croire que j'ai gagné ce match", a-t-il déclaré au micro de France Télévisions.

Francetv info

• Record du nombre de jeux et second match le plus long du tournoi

Pendant ce match, un record est tombé : celui du nombre de jeux disputés dans une partie à Roland-Garros depuis l'introduction du tie-break en 1973. C'est aussi le deuxième match le plus long de l'histoire du tournoi après le marathon de 6h33 entre Fabrice Santoro et Arnaud Clément, encore des Français, en 2004. Mais au-delà des chiffres, la rencontre a été d'une beauté à couper le souffle et a atteint des sommets de dramaturgie dans le cinquième set.

• Tombeur d'Isner, qui a gagné cette année contre Federer

Le Français n'a pas battu n'importe qui. John Isner est en forme cette saison. Il a notamment dominé Roger Federer et Jo-WilfriedTsonga en Coupe Davis, à chaque fois sur terre battue. L'année dernière, il est devenu le premier homme à pousser Rafael Nadal dans un cinquième set à Roland-Garros.

Jeudi soir, après avoir déjà remonté deux sets de retard au premier tour pour gagner en cinq, Paul-Henri Mathieu a une nouvelle fois puisé au plus profond de lui-même pour tenir plus de cinq heures. Une véritable performance car il n'avait encore jamais dépassé les 2h30 de jeu, que ce soit en match ou à l'entraînement, depuis son retour de blessure fin janvier après quinze mois d'absence à la suite d'une opération au genou gauche.

• "Je me suis tellement battu pour revenir et vivre des moments comme ça"

"Je reviens de nulle part", confiait le joueur français à L'Equipe en février dernier, à propos de sa blessure. "En mars 2011, le chirurgien lui a cassé des os de la jambe gauche pour les lui réaligner. Pendant quinze mois d'une interminable rééducation, il tape des balles assis sur une chaise", racontait le quotidien sportif.

"Je me suis tellement battu pour revenir et vivre des moments comme ça, a déclaré Paul-Henri Mathieu. J'ai réussi à venger Nico Mahut et j'en suis fier. A la fin, je me mettais un peu de pression car je voyais qu'il poussait moins sur les jambes. J'étais devant sur mes jeux de service et finalement j'ai gagné. J'ai puisé au plus profond de moi-même pour remporter ce match. C'est pour ça qu'on se bat."

Vous êtes à nouveau en ligne