Roland-Garros : cachez ces sièges vides que les organisateurs ne sauraient voir

Le court Philippe-Chatrier, le 9 juin 2019, à Roland-Garros. 
Le court Philippe-Chatrier, le 9 juin 2019, à Roland-Garros.  (MUSTAFA YALCIN / AFP)

Reuters a consulté un mail destiné aux employés des Internationaux de France les invitant à prendre place dans les loges laissées vides samedi, tout en restant "discrets" et en retirant leurs accréditations une fois assis.

A Roland-Garros, les places en loges, au plus près du court Philippe-Chatrier, restent souvent inoccupées au grand désespoir des fans de tennis. Alors que beaucoup de médias, dont franceinfo, ont enquêté sur cet étrange phénomène, Reuters révèle, dimanche 9 juin, que les organisateurs du tournoi parisien ont demandé aux employés d'occuper les sièges libres pendant la finale féminine et la demi-finale masculine, samedi. Tous étaient invités à rester "discrets" et à retirer leurs accréditation une fois assis, raconte l'agence de presse. 

Le stade n'était pas plein, par exemple, lorsque Rafael Nadal (douze fois vainqueur des Internationaux de France depuis ce dimanche) et Roger Federer ont commencé leur demi-finale vendredi. Pour pallier ce problème, les organisateurs ont annoncé, dimanche, qu'ils envisageaient de mettre en place un système de "surbooking" similaire à celui des compagnies aériennes et des hôtels pour s'assurer que les sièges soient occupés.

"Enlevez vos accréditations"

En parallèle, samedi, la Fédération française de tennis (FFT) a proposé aux employés de regarder les matchs depuis les loges laissées vacantes. "En raison des changements d’horaire pour le 8 juin, la direction du tournoi a le plaisir d’autoriser les employés (...) à accéder aux loges de midi à 19 heures et à assister à la fin de la demi-finale masculine [entre Novak Djokovic et Dominic Thiem] et au début de la finale féminine [entre Ashleigh Barty et Marketa Vondrousova]", a déclaré la FFT dans un courrier électronique envoyé aux employés, dont copie a été obtenue par Reuters.

Le mail demande aux employés de rester "discrets". "Enlevez vos accréditations une fois dans la loge et n'apportez pas de nourriture", demande le courrier, sommant de "ne pas divulguer cette mesure sur les réseaux sociaux." A chaque interruption, "lorsque les invités entrent sur le court", "levez-vous et restez à proximité des loges. Éloignez-vous au moment où les clients arrivent", ajoute le mail. Contactée par Reuters, la FFT n'a pas encore réagi.

Vous êtes à nouveau en ligne