"On m'a proposé 2 000 euros pour perdre une finale" : le tennisman Hugo Nys raconte comment il a été approché pour truquer un match

Le tennisman Hugo Nys lors du tournoi Monte Carlo Rolex masters en 2017. 
Le tennisman Hugo Nys lors du tournoi Monte Carlo Rolex masters en 2017.  (CYRIL DODERGNY / MAXPPP)

Hugo Nys, 451e joueur mondial, raconte à franceinfo avoir été approché à plusieurs reprises pour truquer des matchs. Il affirme avoir toujours refusé malgré des menaces. Le tennisman dénonce le manque de contrôle dans certains tournois. 

Alors que deux joueurs de tennis français sont en garde à vue depuis mardi 15 janvier dans le cadre d'une grande enquête mondiale sur des soupçons de matchs truqués, le tennisman français Hugo Nys se confie à franceinfo, mercredi. Il assure que les tentatives de corruption ont lieu "toutes les semaines, partout dans le monde" sur le "petit circuit" professionnel, celui des tournois ITF "Futures" et ATP "Challenger", moins exposé que le circuit ATP World Tour qui regroupe l'élite mondiale. Selon lui, "il y a très peu de joueurs qui n'ont pas été approchés via les réseaux sociaux pour perdre un set, un match, ou une finale".

Hugo Nys, classé 451e joueur mondial en simple, joue toute l'année des tournois "Challenger" ou "Futures". On lui a déjà proposé "1 500 ou 2 000 euros pour perdre une finale" quand les dotations pour un "Futures" vont de 15 000 à 20 000 dollars. Mieux classé en double (79e mondial), il joue aussi sur le circuit mondial de l'ATP, et pense que cette corruption y est aussi présente, même s'il n'a jamais été approché. Le joueur assure n'avoir jamais cédé à la tentation mais il raconte aussi les menaces que reçoivent, via les réseaux sociaux, les sportifs qui se refusent à tricher. Hugo Nys dénonce le manque de contrôle des paris sportifs dans les tournois de moindre importance.

franceinfo : Avez-vous déjà été approché par un intermédiaire vous demandant de perdre un match ou un set en échange d'argent?

Hugo Nys : Il y a très très peu de joueurs qui n'ont pas été approchés via les réseaux sociaux pour perdre un set, un match, une finale, quoi que ce soit. Moi, ça m'est arrivé deux ou trois fois, j'ai tout de suite prévenu le juge arbitre, tout ça... Ça arrive toutes les semaines partout dans le monde, c'est incroyable. Il y a des joueurs qui ne réfléchissent peut-être pas beaucoup, et quand on leur propose une belle somme, ils se disent que dans ce monde où il y a tant de matchs, ils ne se feront pas choper. Peut-être qu'il y en a qui n'ont pas beaucoup réfléchi et qui aujourd'hui vont le payer, mais tous les matchs du monde, les "Futures", les matchs de qualification, sont aussi sur les sites de paris. C'est aussi ça qu'il faut se poser comme question : comment se fait-il qu'un mec puisse parier en Ouzbékistan sur un premier match de qualification en Turquie ? C'est aberrant, parce qu'il n'y a aucun contrôle sur l'accès à ces tournois. Bref, il y a un grand flou, et ça ne m'étonne pas qu'il y ait un bordel pas possible à cause de ça.

Les joueurs qui jouent en "Challenger" ou en "Futures" gagnent peu d'argent dans ce genre de tournoi. La tentation est donc forte de tricher?

La tentation est forte ? En tout cas, ce sont des joueurs qui ne gagnent pas leur vie, après ils savent que c'est de la triche, ils ne sont pas fous. Ils prennent le risque. Moi, mes parents ne sont pas riches du tout, je n'étais pas dans les meilleurs Français, et pourtant je m'en suis sorti. Après, il y a un sponsor ou deux qui viennent, ce n'est pas comme si on était obligé de tricher pour réussir ! Il y en a plus d'un qui n'avait pas d'argent et qui a réussi. Il ne faut pas que ce soit une excuse, "'on n'a pas d'argent, on est obligé de tricher". Non ! Il y a plein de joueurs qui y arrivent sans tricher.

Quel est le niveau de cette corruption, jusqu'à quelle somme on peut vous proposer?

On m'a proposé 1 500 ou 2 000 euros pour perdre une finale, par exemple. C'était des sommes comme ça. Après, je pense que c'est encore plus gros sur le "gros circuit" [le circuit ATP]. On parle beaucoup du petit circuit [le circuit ITF] mais il y en a beaucoup, à mon avis, sur le gros circuit. Et là, c'est des sommes beaucoup plus grosses. Mais [sur le circuit ATP] je n'ai jamais eu de grosse proposition.

Quand vous refusez de tricher, quand vous ne répondez pas, vous les joueurs, vous pouvez être menacés?

On reçoit plus de menaces encore que de propositions. C'est des messages d'insultes où on promet de violer ta copine, où on te souhaite d'avoir le cancer... bref c'est incroyable. Nous, on subit ça et personne ne fait rien contre ça. Nos matchs du circuit secondaire continuent à être exposés.

Cela va jusqu'à des menaces physiques ?

Quand le mec dit qu'il va te trouver, qu'il sait où tu habites, qu'il sait où ta copine habite et qu'il va te tuer, dans un anglais pas terrible, ça devient des menaces sérieuses, quand même ! [J'avais tweeté un message] où le mec voulait violer ma copine. Dans ces cas-là, on le rapporte, mais il n'y a pas de guerre menée contre ça. Au bout d'un moment, ces messages ne nous font plus rien, mais ils sont là.

Que faudrait-il faire pour lutter contre ces matchs truqués ?

Supprimer les paris, pour limiter les tentations par l'argent. Il faudrait aussi savoir combien ces sites de paris reversent à l'ITF et à l'ATP pour avoir le droit de mettre nos matchs sur internet, et peut-être qu'ils reversent un peu d'argent [aux joueurs] pour qu'on soit moins tentés de truquer les matchs.

Les joueurs qui se sont fait prendre, vous les comprenez?

Je ne sais pas trop si je les comprends. Certains ont fait des conneries, je ne suis pas sûr qu'ils voulaient le faire, je pense qu'ils vont regretter... Maintenant, ils savent que c'est de la triche, je ne comprends pas qu'on puisse tricher.

Les intermédiaires qui organisent cette triche, ils sont avec vous pendant les tournois ? Ils sont dans le "player lounge" [espaces réservés aux joueurs], ils sont où ?

En "Futures", il n'y a pas toujours de "player lounge". La plupart des "Futures" se jouent dans des petits clubs de tennis. Si vous allez voir un tournoi "Futures" en Turquie, il n'y a aucune sécurité, vous êtes avec les joueurs, vous pouvez leur parler, rentrer avec eux sur le court... Si quelqu'un décide de donner une liasse à un joueur, il n'y a aucune sécurité. A l'Open d'Australie, il faut un badge pour circuler dans le tournoi, en "Futures", pas besoin de badge !

Vous êtes à nouveau en ligne