Manuel Valls favorable à l'extension de Roland-Garros

FRANCE 3

Le Premier ministre a donné hier soir, mercredi 3 juin, son feu vert pour l'extension du site.

Contre l'avis des écologistes et du Conseil de Paris, Manuel Valls a confirmé que l'État rendrait un avis favorable à l'extension de Roland-Garros d'ici la fin de la semaine.
Pour rester à hauteur des trois autres tournois du Grand Chelem, l'enceinte parisienne doit s'agrandir et se moderniser. Le projet prévoit la construction d'un nouveau court de 5 000 places et l'installation d'un toit rétractable sur le court Philippe Chatrier.

Des travaux à 400 millions d'euros

La Fédération française de tennis défend ce projet depuis cinq ans. Le coût total est estimé à 400 millions d'euros, financé par la FFT. "On se doit aujourd'hui d'élever le standard de qualité de notre tournoi et c'est pour ça que l'on a besoin de réussir ce projet", confie Gilbert Ysern, directeur général de Roland-Garros.
L'extension prévoit d'empiéter sur l'historique jardin des Serres d'Auteuil. Les défenseurs de l'environnement proposent eux plutôt de couvrir une portion de l'autoroute voisine.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne