DIAPORAMA. Roland-Garros 2022 : Djokovic, Federer, Wawrinka... Les adversaires qui ont marqué la carrière de Jo-Wilfried Tsonga à Paris

Jo-Wilfried Tsonga va disputer, à 37 ans, son dernier Roland-Garros. L'occasion de revenir sur les adversaires qui ont marqué sa belle histoire avec les Internationaux de France.

Jo-Wilfried Tsonga a forgé sa reconnaissance nationale notamment avec ses exploits à Roland-Garros. Lors de l'édition 2022, le Manceau va vivre, à 37 ans, ses dernières émotions de joueur professionnel sur les courts de la porte d'Auteuil. Il entre en lice mardi 24 mai face au Norvégien Casper Ruud, tête de série numéro 8, dans une bataille qui s'annonce compliquée. Mais le Tricolore va tenter d'offrir un grand match au public du Philippe-Chatrier, dans la lignée de ceux que franceinfo: sport évoque ici.

15
Jo-Wilfried Tsonga a affronté Stanislas Wawrinka à trois reprises à Roland-Garros. Le Manceau s'est imposé une seule fois face au Suisse, le 4 juin 2012, en huitièmes de finale, après une longue bataille (6-4, 7-6 [8-6], 3-6, 3-6, 6-4) sur le court Philippe-Chatrier. Un an plus tôt, le Suisse avait pris le dessus au troisième tour. En 2015, Wawrinka a écarté Tsonga en demi-finale, juste avant de soulever la coupe des Mousquetaires. PASCAL GUYOT / AFP
25
Jo-Wilfried Tsonga a défié Novak Djokovic deux fois à Roland-Garros, sans victoire au bout. Le duel le plus marquant entre les deux hommes reste celui du 5 juin 2012, lors d’un quart de finale très disputé de plus de quatre heures de jeu (6-1, 5-7, 5-7, 7-6 [8-6], 6-1). KENZO TRIBOUILLARD / AFP
35
Jo-Wilfried Tsonga a signé l'une de ses plus belles victoires le 4 juin 2013 face à Roger Federer en quarts de finale. Le Français a disposé très aisément du Suisse dans une rencontre à sens unique, en trois sets (7-5, 6-3, 6-3), et même pas deux heures de jeu. Il s'agit du seul et unique duel entre les deux joueurs sur l'ocre de la porte d'Auteuil. KENZO TRIBOUILLARD / AFP
45
Jo-Wilfried Tsonga a livré une bataille de gladiateurs dans un match qui reste dans les annales de Roland-Garros, en quart de finale de l'édition 2015, face à Kei Nishikori. Largement dominé dans un premier temps par un Tsonga alors en pleine confiance, le Japonais a notamment profité de l’interruption provoquée par la chute d’une plaque d'aluminium tombée du toit pour revenir à deux sets partout. Après 3h45 de jeu, le Tricolore, alors 14e mondial, s’est finalement imposé (6-1, 6-4, 4-6, 3-6, 6-3). PASCAL GUYOT / AFP
55
Ce jour-là, Jo-Wilfried Tsonga semblait tellement mal embarqué que sa victoire a relevé de l'extraordinaire. Mené de deux sets par le Chypriote Marcos Baghdatis, le Français s'est ensuite repris jusqu'à étouffer, au bout des cinq sets, son adversaire (6-7 [6-8], 3-6, 6-3, 6-2, 6-2). Alors septième joueur mondial, le Manceau s’est offert, pour la troisième fois de sa carrière, une victoire après avoir été mené deux manches à zéro. MARTIN BUREAU / AFP
Vous êtes à nouveau en ligne