A Roland-Garros, Mansour Bahrami est une légende

FRANCE 3

L'ancien joueur a fondé le tournoi des Légendes. Son histoire et sa personnalité ont marqué la compétition. Rencontre avec France 3.

Roland-Garros a ses grands noms : Rafael Nadal, Björn Borg, Yannick Noah... Mais Mansour Bahrami est hors concours. Son parcours sort de l'ordinaire.

En 1980, il fuit l'Iran et se retrouve à Paris. SDF, tennisman sans papier, il erre dans les allées de Roland-Garros et dort pendant des mois sur les bancs. Invité à jouer, il gagne peu, mais obtient des papiers et surtout la reconnaissance du public, qui adore ses pitreries.

"Il met un bordel, c'est incroyable !"

En 1987, Yannick Noah lui rend hommage : "C'est bien d'avoir ce genre de joueur qui met un peu de soleil". Plus tard, Henri Leconte en rajoute : "Il met un bordel, c'est incroyable !".

Sa carrière terminée, Mansour Bahrami fonde le Trophée des Légendes, qui réunit d'anciens joueurs. Il y prend part de temps en temps, toujours avec malice. A Roland-Garros, il est désormais une figure incontournable.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne