VIDEO. Quand Mike Horn parle de l'échec

BRUT

L'explorateur a connu de nombreux échecs dans sa vie. Et chacun d'entre eux l'a fait grandir. Voilà ce que ça lui a apporté.

"Si tu as peur d'avoir des échecs, tu ne peux pas avoir du succès." Pour Mike Horn, l'échec n'est pas un ennemi. Au contraire. L'explorateur a récemment rencontré des difficultés lors de son expédition en Arctique où il a perdu ses orteils. Si une telle déconvenue aurait pu le décourager, c'est un tout autre résultat que cela a provoqué chez lui. "Avec l'énergie, avec l'envie de gagner, avec des idées un peu folles, des projets qui peuvent échouer. C'est pour ça que tu dois avoir la possibilité de t'éloigner, de faire la différence entre un projet qui peut éventuellement échouer et toi en tant que personne", estime l'aventurier.

En effet, pour Mike Horn, sa réussite est de rester vivant. Par exemple, il a tenté de grimper le K2 trois fois, sans succès. "On n'est pas arrivé à notre but. Mais pour moi, le succès, c'est de rester vivant, de rentrer vivant au camp de base pour que je puisse réessayer", souligne Mike Horn. Enfin, quotidiennement, il tente d'appliquer une philosophie de vie : vivre les moments présents et faire le maximum de choses avec les gens qu'il aime. "Penser qu'on vivra pour toujours. Ça, c'est un échec dans mes pensées", conclut l'aventurier.

Vous êtes à nouveau en ligne