Quatre ans après avoir frôlé la mort, l'apnéiste français Guillaume Néry va reprendre la compétition internationale

L\'apnéiste Guillaume Nery en 2014.
L'apnéiste Guillaume Nery en 2014. (RICHARD RAY / MAXPPP)

Le sportif niçois ne veut plus faire la course aux records du monde mais reprend les compétitions internationales "pour participer" a-t-il confié à France Bleu Azur.

Le Niçois Guillaume Néry participera en septembre prochain aux championnats du monde d'apnée, organisés près de chez lui à Villefranche-sur-Mer, a-t-il confirmé à France Bleu Azur jeudi 17 janvier.

Après un grave accident en 2015, Guillaume Néry avait pourtant annoncé sa volonté d'arrêter les compétitions. "Aller chercher le record du monde, gagner le titre, c'est une motivation qui m'a animé pendant des années, mais je pense avoir fait le tour de la question", a-t-il expliqué à France Bleu Azur dans une longue interview. Mais il ne pouvait pas ne pas participer à ces championnats du monde organisés dans son département. Ce serait "un peu comme être invité à une grande soirée chez soi et rester dans sa chambre", selon lui. En septembre prochain, il participera donc à ces championnats du monde "de manière décomplexée" et "pour participer, pour faire une belle plongée et célébrer l'apnée" à sa manière.

Il fait une syncope en pleine remontée

En septembre 2015, alors qu'il tentait de battre le record du monde (une plongée à 126 mètres de profondeur), Guillaume Néry a atteint les -139 mètres après une erreur de métrage des organisateurs. À court d'air, il a perdu connaissance en pleine remontée, à quelques mètres de la surface. "Ça a été un accident sérieux mais je m'en suis remis physiquement assez vite, le corps a des capacités assez exceptionnelles et quelques semaines après je replongeais, je retournais dans la zone des 80m, je n’ai jamais arrêté de m'entraîner", a-t-il encore raconté, précisant qu'il "n'y a pas eu vraiment de rupture".

Après l'accident, Guillaume Néry avait alors décidé d'arrêter la chasse au record pour se consacrer davantage à la réalisation de films avec sa compagne, Julie Gautier. Leur dernier court-métrage, One breath around the world sortira le 1er février. "C'est une odyssée à travers différents endroits insolites dans le monde, qui part de Nice et revient à Nice", a expliqué l'apnéiste. "Comme tous les films que l'on faits, on n'est pas dans l'information ou une démarche documentaire mais dans une démarche artistique qui est là pour amener de l'émotion et toucher au cœur plus qu'à la raison. Il y a forcément derrière une envie de protéger l'environnement, mais on n'est pas là à marteler le message. Il est d'une telle évidence...", a détaillé Guillaume Néry.

Vous êtes à nouveau en ligne