Mont-Blanc : l'ascension sera réglementée en 2019

L'ascension du Mont-Blanc sera bientôt limitée et réglementée par un permis. Dès l'été prochain, seuls les randonneurs ayant une réservation dans les refuges pourront grimper.

Le Mont-Blanc, un décor qui attire de nombreux alpinistes. Depuis quelques années, l'accès au sommet a des allures d'autoroute. 20 000 personnes rien que l'an dernier. Alors en 2019, l'ascension sera réglementée. Le maire de Saint-Gervais (Haute-Savoie) a été le premier à tirer la sonnette d'alarme. "On n'était pas capable jusqu'à maintenant de faire que cette montagne, qui est le symbole de la France, de l'Europe de l'Ouest, et bien soit respectée. Et le dispositif de 2019 sera un dispositif qui est peut-être la conséquence des abus", a expliqué Jean-Marc Peillex.

214 alpinistes par jour

Les alpinistes devront désormais respecter des règles strictes. Pour pouvoir gravir la montagne, il faudra avoir déposé un projet et avoir réservé une place en refuge avant de se lancer dans l'aventure. Des quotas quotidiens seront mis en place pour encadrer le nombre d'ascensions. Chaque jour, 214 alpinistes maximum seront autorisés à gravir la montagne blanche. L'objectif de ces mesures est de résoudre les problèmes de surfréquentation de la voie normale, et ainsi réduire le danger. Une brigade verte pourrait également voir le jour pour en contrôler l'application.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne