Secourisme en mer : un sport de compétition où la France excelle

FRANCE 3

Quand ils ne sont pas sur les plages pour assurer la sécurité, le métier des secouristes est un sport de compétition. La France est troisième au niveau mondial, première en Europe. 

Que ce soit en compétition ou pour sauver une vie, pour les secouristes, il s'agit toujours d'aller le plus vite possible. Les Masters sauveteurs secouristes de 30 ans et plus s'affrontent dans les mêmes épreuves que les plus jeunes : en planche de sauvetage, en kayak des mers, en natation et sur le sable dans l'épreuve du "beach flag". Le "beach flag", c'est une sorte de chaise musicale des plages. Il n'y a pas de bâtons pour tout le monde. Celui ou celle qui n'attrape pas le sien est éliminé.

La France 3e nation mondiale de secourisme en mer

Le vainqueur sera Nicolas Férié. Avant d'être chez les Masters, il a remporté plusieurs titres nationaux, européens et mondiaux. Aux derniers Championnats du monde des sauveteurs secouristes, la France s'est classée parmi l'élite. "Troisième nation mondiale derrière la Nouvelle-Zélande et l'Australie. C'est pour ça qu'il y a eu la création du pôle national et des pôles régionaux et une émergence de ce sport", explique Nicolas, ancien membre de l'équipe de France. La fédération française de sauvetage et secourisme compte plus de 50 000 licenciés et une cinquantaine de clubs.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne