DIRECT. Rugby : Jacques Brunel remplace Guy Novès à la tête du XV de France, annonce Bernard Laporte

Le sélectionneur du XV de France, Guy Novès, marche sur la pelouse après le test-match entre la France et le Japon, le 25 novembre 2017, au stade U Arena de Nanterre (Hauts-de-Seine). 
Le sélectionneur du XV de France, Guy Novès, marche sur la pelouse après le test-match entre la France et le Japon, le 25 novembre 2017, au stade U Arena de Nanterre (Hauts-de-Seine).  (FRANCK FIFE / AFP)

L'actuel sélectionneur du XV de France est écarté au profit de Jacques Brunel, entraîneur de Bordeaux-Bègles. 

Le président de la Fédération française de rugby (FFR), Bernard Laporte a officialisé mercredi 27 décembre, le remplacement au poste de sélectionneur du XV de France de Guy Novès par Jacques Brunel. Suivez sa prise de parole sur franceinfo. 

Novès, premier sélectionneur limogé. Cette annonce est une première pour l'histoire du XV de France : jamais un sélectionneur n'a été limogé. Novès, arrivé fin 2015 sous le prédécesseur de Bernard Laporte, paie le résultat d'une terrible série de six défaites (dont cinq test-matchs) et un nul historique face au Japon (23-23) en clôture des tests de novembre.

Tout le staff sur le départ ? Outre Guy Novès, ses adjoints Yannick Bru (qui s'occupait des avants) et Jean-Frédéric Dubois (pour les arrières) vont également faire leurs valises. Par qui seront-ils remplacés pour épauler Brunel, adjoint de Bernard Laporte lorsque ce dernier dirigeait le XV de France (2000-2007) ? Les noms de Fabien Galthié (Toulon), Sébastien Bruno (Lyon) et l'ancien troisième ligne international Julien Bonnaire sont évoqués.

Une décision polémique. Avant même l'annonce de Bernard Laporte, les différentes acteurs du monde du rugby ont abondamment commenté l'information. Selon l'ancien arrière et ex-président de la Ligue nationale de rugby (LNR), Serge Blanco, la décision du nouveau président de la Fédération pourrait bien "déchirer" le rugby français.  

Vous êtes à nouveau en ligne