XV de France : 15 propositions pour des Bleus plus performants

(La France a été éliminée en quarts de finales de la Coupe du monde 2015 après une cuisante défaite face à la Nouvelle-Zélande (62-13). © MaxPPP)

Un rapport remis ce jeudi à la Fédération française de rugby et à la Ligue nationale de rugby préconise 15 mesures pour améliorer la compétitivité de l'équipe de France de rugby, notamment autour de la mise à disposition des joueurs internationaux et de la formation des jeunes.

Quel avenir pour le XV de France ? Après la déroute en Coupe du Monde, à l’automne dernier, et notamment une cuisante défaite face aux All Blacks en quart de finale, la Fédération française et la Ligue nationale avaient mis en place une cellule technique chargée de réfléchir à l'avenir des Bleus. Ses douze participants, dont l’avis n’est que consultatif, sont des personnes "reconnues pour leurs compétences de management et leurs domaines d’expertise", indiquait à l’époque la FFR dans un communiqué.

Six mois et une cinquantaine d’auditions d’acteurs du monde du rugby plus tard, la cellule a remis ses 15 propositions, ce jeudi , aux présidents des deux instances. Seuls les intitulés des propositions ont été dévoilés, "Pierre Camou (président de la FFR / NDLR) et Paul Goze (président de la LNR / NDLR) vont prendre connaissance des conclusions du rapport qui seront étudiées et discutées avec les différents acteurs du rugby avant que ne soient décidées les mesures à engager", indique un communiqué de presse commun ce jeurdi.

Les propositions s'articulent autour de trois thématiques : 

La gestion des joueurs internationaux

Les propositions tournent essentiellement autour de la mise à disposition des joueurs internationaux. La cellule technique propose notamment "la communication d’une liste de 30 joueurs Elite et d’une liste de joueurs Développement permettant une meilleure gestion des Internationaux". Elle recommande également la "création d'un Contrat objectif partagé, document définissant les règles d'un suivi personnalisé des joueurs internationaux", qui doivent bénéficier d'une "intersaison adaptée" et d'une "période de régénération pendant la saison". Peut-être que les internationaux seront un peu plus ménagés pendant le tournoi des VI Nations.

La formation

Un thème semble faire l'unanimité : la formation des jeunes joueurs français, trop souvent cantonnés au rôle de remplaçants dans un championnat de Top14 où plus de la moitié des joueurs sont étrangers. D'où l'idée de créer une équipe de France des moins de 23 ans pour les aguerrir au plus haut niveau. Les propositions : élargissement de la feuille de match, évolution du dispositif JIFF, refonte de la compétition Espoir, optimisation du temps de jeu des jeunes joueurs, respect des obligations légales des entraîneurs et des éducateurs.

Le jeu 

La cellule préconise une "évolution des championnats professionnels" ou encore une "harmonisation des arbitrages". Concernant le championnat (Top14), aucune refonte n'est envisagée et peu de choses devraient changer en raison du poids des clubs.

Il y a 4 ans déjà, le rugby français avait publié un Livre blanc. Cette fois, la méthode a changé et de l'avis même des participants, il y a consensus pour dire qu'il faut bousculer les choses pour améliorer la compétitivité de l’équipe de France. Mais les élections à la Fédération française fin 2016 pourraient retarder la mise en place de ces mesures, de quoi faire dire à certains que le rugby tricolore est peut-être en train de perdre un an.

Vous êtes à nouveau en ligne