Témoignage : Pascal Papé se livre

FRANCE 2

Le rugbyman Pascal Papé avait tout pour savourer la vie jusqu'à une tentative de suicide il y a trois ans. La cause : la fêlure d'un enfant de la DAS.

Pascal Papé est un rugbyman redouté. Pourtant, le colosse a longtemps eu peur du noir, torturé par sa petite enfance. Né de père inconnu, abandonné par sa mère à l'âge de six mois, il est sauvé de justesse. "Les voisins m'ont entendu pleurer, hurler même puisque j'étais mort de fin, qu'à force de pleurer j'avais une hernie énorme au niveau de l'abdomen. Le jour où je suis parti à la DAS, c'était une bonne chose pour moi parce que je pense que je n'aurais pas survécu", confie-t-il.

La famille et le rugby comme remèdes

Il est recueilli par une famille aimante. Pourtant, les services sociaux le forcent régulièrement à voir sa mère biologique. "On était dans une pièce avec une assistance sociale", se souvient-il. Ce qui le sauve, c'est la confiance inébranlable qu'il porte à ceux qui deviendront ses parents. Comme un antidote à ses angoisses, il retrouve le sourire avec le rugby, qu'il commence à l'âge de 6 ans.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne