Rugby : le Stade français sacré champion de France en battant Clermont (12-6)

La joie des joueurs du Stade Français lors de leur victoire 12-6 contre Clermont, en finale du Top 14, le 13 juin au Stade de France. 
La joie des joueurs du Stade Français lors de leur victoire 12-6 contre Clermont, en finale du Top 14, le 13 juin au Stade de France.  (DAMIEN MEYER / AFP)

Cela faisait huit ans qu'ils attendaient ce titre. 

Huit ans après son dernier titre, le Stade français est devenu champion de France de rugby en battant Clermont (12-6) au Stade de France, samedi 13 juin. Les Parisiens ajoutent un 14e titre à leur palmarès, alors que les Auvergnats subissent une 11e finale de championnat perdue (en 12 participations). Les deux équipes, meilleures attaques du championnat, ne sont jamais libérées, offrant une finale pauvre en jeu et en actions collectives d'envergure.

Pour revoir le film du match, c'est dans notre minute par minute.

La finale s'est donc jouée au pied, et à ce petit jeu, ce sont les Parisiens qui se sont montrés les moins maladroits : Morne Steyn a converti 4 des 7 pénalités qu'il a tenté. Côté Auvergnat, Morgan Parra, Camille Lopez puis Brock James se sont succédés sans grande réussite, l'ouvreur sud-africain manquant la pénalité de l'égalisation à cinq minutes du terme.

"Pas une très belle finale, mais on s'en fout"

Les Auvergnats pourront regretter leur indiscipline (15 pénalités sifflées contre eux, contre 8 seulement contre les Parisiens). Cette équipe de Clermont enchaîne une deuxième défaite en deux finales cette saison, en Top 14 et en Coupe d'Europe. Le projet de jeu moins ambitieux cette saison n'a pas permis de rompre la malédiction des finales. "Encore une fois on perd, on a cette sale réputation. Il y a de l'agacement envers nous-mêmes, l'histoire se répète", se désole le capitaine auvergnat Damien Chouly.

Côté parisien, on ne fait pas la fine bouche, à l'image du capitaine Sergio Parisse : "C'est juste un rêve, j'ai du mal à parler, c'est juste incroyable. Ça n'a pas été une très belle finale à regarder, mais on s'en fout, on a mené, on n'a jamais lâché. Maintenant, on va savourer." 

On remarquera que Paris est sacré champion de France de rugby, mais aussi en football, en handball... et qu'il a échoué en finale en volley-ball.

Vous êtes à nouveau en ligne