Rugby : l'ex-capitaine Mike Tindall exclu de l'équipe d'Angleterre

Le centre anglais Mike Tindall à Auckland (Nouvelle-Zélande), lors du Mondial de rugby, le 3 octobre 2011.
Le centre anglais Mike Tindall à Auckland (Nouvelle-Zélande), lors du Mondial de rugby, le 3 octobre 2011. (FRANCK FIFE / AFP)

La fédération anglaise a sanctionné le joueur pour ses frasques lors de la Coupe du monde en Nouvelle-Zélande en septembre et octobre.  

La sanction est sévère pour le centre Mike Tindall. L'ancien capitaine du XV de la Rose pendant le Mondial de rugby, en septembre et octobre, a été exclu de l'équipe nationale. Il a également été sanctionné d'une amende de 25 000 livres (environ 29 000 euros) pour son comportement en Nouvelle-Zélande, a annoncé vendredi 11 novembre la Fédération anglaise de rugby à XV (RFU).

Le mari de Zara Phillips, petite-fille de la reine Elizabeth II, est puni pour avoir participé à une soirée dans un pub de Queenstown, au lendemain de la victoire de son équipe contre l'Argentine. Une vidéo le montrant en compagnie d'une ex-petite amie a fait le tour de la presse people. 

Les images ont embarrassé le sélectionneur anglais Martin Johnson, obligé de justifier et expliquer les débordements de ses joueurs pendant le tournoi. 

Dérapages dans une chambre d'hôtel 

Car Mike Tindall n'est pas le seul rugbyman de la Rose à avoir été sanctionné pour son comportement. L'ailier Chris Ashton et le troisième ligne James Haskell ont eux aussi été punis : ils ont écopé d'une amende avec sursis de 5 000 livres (5 800 euros) chacun.

Pourtant, l'affaire qui les concerne est plus compromettante. James Haskell et Chris Ashton ont en effet été sanctionnés pour avoir attiré une femme de ménage dans la chambre de leur hôtel (lien en anglais) de Dunedin. Selon la jeune femme, ils lui auraient tenu des propos d'ordre sexuel. Celle-ci les a également accusés de harcèlement. La RFU n'a cependant retenu que le comportement des joueurs, jugé inapproprié, sans tenir compte des accusations de harcèlement de la femme de ménage. 

Le talonneur Dylan Hartley, impliqué dans le même incident, a lui été blanchi. Les trois sanctionnés ont désormais trois jours pour faire appel. 

Vous êtes à nouveau en ligne