Rugby : l'équipe de France perd à la dernière seconde face à l'Afrique du Sud (29-26), équipe qu'elle n'a plus battue depuis dix ans

Le centre français Mathieu Bastareaud perce la défense sud-africaine lors du test-match France-Afrique du Sud, le 10 novembre 2018 à Saint-Denis.
Le centre français Mathieu Bastareaud perce la défense sud-africaine lors du test-match France-Afrique du Sud, le 10 novembre 2018 à Saint-Denis. (FRANCK FIFE / AFP)

Les Tricolores se sont montrés appliqués et sérieux, mais ont craqué au pire des moments. Les chiffres sont terribles : ils n'ont plus battu une équipe majeure de l'hémisphère sud depuis quatre ans.

"On n'est pas loin". Après chaque défaite rageante, Jacques Brunel a les mêmes mots. Le XV de France a perdu un test-match qui lui tendait les bras face à l'Afrique du Sud (29-26) samedi 10 novembre au Stade de France, en concédant un essai au bout du temps additionnel. Les Bleus menaient de 14 points peu après la pause, mais se sont lentement éteints en fin de match. "[Les Sud-Africains] finissent fort. C'est cruel, car les joueurs [français] ont tout donné. Je suis fier de ce qu'ils ont fait, de leur résistance jusqu'à la fin. Je crois qu'ils auraient mérité de l'emporter."

Il ne reste qu'une poignée de secondes à jouer quand Arthur Iturria, le meilleur Tricolore sur le terrain, concède une touche idiote sur un ballon adverse qui filait hors du terrain. Un réflexe funeste, qui remet les Springboks dans le camp des Bleus, et about à l'essai collectif des Sud-Africains sur un ballon porté quatre minutes plus tard. Toutes les promesses de la première heure, les essais de Guilhem Guirado et de Mathieu Bastareaud, la fougue encore mal canalisée de l'ailier Teddy Thomas, sont balayées par le réveil des Boks.

Il ne reste plus que 10 matchs pour corriger ces défauts avant la Coupe du monde, où le sort a placé les Bleus dans la poule de la mort. Ces derniers affronteront samedi prochain l'Argentine puis les Fidji le 24 novembre.

Vous êtes à nouveau en ligne