Rugby : Clermont n'est plus maudit et décroche son deuxième titre de champion de France en battant Toulon (22-16) en finale du Top 14

Les joueurs de Clermont brandissent le Bouclier de Brennus, le 4 juin 2017, après avoir remporté la finale du Top 14 de rugby face à Toulon au Stade de France à Saint-Denis.
Les joueurs de Clermont brandissent le Bouclier de Brennus, le 4 juin 2017, après avoir remporté la finale du Top 14 de rugby face à Toulon au Stade de France à Saint-Denis. (THIERRY ZOCCOLAN / AFP)

Les Clermontois ont très bien commencé la partie, avant de se faire peur pendant toute la seconde période.

Ne leur dites plus qu'ils sont maudits. Clermont a remporté la finale du Top 14 face à Toulon (22-16) au Stade de France, dimanche 4 juin. Les Jaunards, qui traînent une réputation d'éternel losers avec une seule finale gagnée en vingt tentatives, soignent un peu leur taux de réussite. Toulon, vainqueur de ses deux dernières finales contre l'ASM (2013 et 2015 en Coupe d'Europe) mord cette fois la poussière. Mine de rien, c'est la deuxième finale perdue de suite par les Varois, la quatrième en cinq ans...

Un essai de Raka d'entrée avait porté l'avantage des Clermontois à 13-0 en début de première période. Un carton jaune infligé au troisième ligne Fritz Lee allait dérégler la machine auvergnate, qui encaissait un essai varois signé Tuisova juste avant la pause. La seconde période se résumait à un gros combat au sol, et un duel au pied, entre les ouvreurs. A ce petit jeu, Morgan Parra se montre le plus fort, et permet à son équipe de faire la course en tête tout le match.

Le Clermontois Nick Abendannon à la lutte sur un ballon, en finale du Top 14 contre Toulon, le 4 juin 2017 au Stade de France.
Le Clermontois Nick Abendannon à la lutte sur un ballon, en finale du Top 14 contre Toulon, le 4 juin 2017 au Stade de France. (CHRISTOPHE SIMON / AFP)

"On va bien profiter ce soir"

"On a pris un essai en contre aux 80 m. On a raté deux ou trois pénalités et on perd le match sur ça. Ça fait chier de mourir à si peu de choses", se désole le capitaine toulonnais Guilhem Guirado sur Canal +. La délivrance n'en était que plus belle pour les Jaunards, venus en nombre garnir les tribunes du Stade de France.

La fête devrait se prolonger tard dans la nuit, à entendre le joueur historique de l'ASM Aurélie Rougerie : "C'est toujours une joie énorme de concrétiser tous les efforts qu'on fait pendant 11 mois, les sacrifices que font les supporters pour nous suivre. On va bien profiter ce soir avec eux. "

Vous êtes à nouveau en ligne