Plainte du père d'un jeune rugbyman mort il y a un an : "Notre rôle est de l'accompagner", affirme Bernard Laporte

Le président de la Fédération française de rugby Bernard Laporte au Japon à l\'occasion de la Coupe du monde, le 18 octobre 2019.
Le président de la Fédération française de rugby Bernard Laporte au Japon à l'occasion de la Coupe du monde, le 18 octobre 2019. (GABRIEL BOUYS / AFP)

Le président de la Fédération française de rugby s'est confié à franceinfo, alors que Philippe Chauvin a décidé de porter plainte après la mort de son fils, en 2018, sur un terrain.

Le père d'un jeune joueur de rugby mort il y a un an a reçu le soutien de Bernard Laporte, le président de la Fédération française de rugby. "Il n'est pas question une seconde de le laisser seul, notre rôle est de l'accompagner et d'être à ses côtés", a-t-il affirmé vendredi 1er novembre sur franceinfo.

Philippe Chauvin a décidé de porter plainte pour homicide involontaire après le décès de son fils, un jeune rugbyman espoir du Stade Français, il y a près d'un an après un double placage très violent.

Le club du Stade Français a décidé de ne pas soutenir la démarche de Philippe Chauvin, ce que ne savait pas le président de la Fédération. "Je l'apprends", a-t-il assuré, "je comprends sa démarche, c'est pour ça que je veux le revoir et continuer à discuter avec lui. Je me mets aussi à sa place et oui, il faut être à ses côtés", a insisté Bernard Laporte.

Tout le monde cherche à faire en sorte que tout s'améliore.Bernard Laporteà franceinfo

"La sécurité des joueurs est au centre de tous les débats, personne ne dit qu'on fait trop pour la sécurité des joueurs", a expliqué le président de la Fédération française de rugby, assurant qu'il allait rencontrer le père très vite pour en discuter.

Vous êtes à nouveau en ligne