Mourad Boudjellal, président du RCT : "Il n’y a pas eu de dopage à Toulon !"

(Mourad Boudjellal © Radio France)

Mourad Boudjellal, président du Rugby club toulonnais depuis 2006, revient sur France Info sur les soupçons de dopage au sein du club révélés par nos confrères de RTL. "On est dans l’escroquerie, on n’est pas dans le dopage", affirme le dirigeant toulonnais.

Voilà presque deux semaines que le président du Rugby club toulonnais défend bec et ongles l’honneur et l’image de son club. Le 8 septembre, RTL révélait l'ouverture d'une information judiciaire à Marseille visant des pharmacies qui travaillaient avec le RCT après une notification de l'Agence française de lutte contre le dopage (AFLD). Selon la radio privée, des pharmaciens seraient soupçonnés d'avoir distribué illégalement des substances qui peuvent s'apparenter à des produits dopants aux joueurs du club.

 

Invité de France Info ce samedi, Mourad Boudjellal revient sur ce dossier. "Il faut savoir que cette escroquerie dure depuis huit ans. On s’est rendu compte que depuis huit ans cette pharmacie falsifiait des ordonnances de joueurs en y rajoutant des médicaments. On ne sait pas quels médicaments étaient rajoutés mais aujourd’hui, sur les éléments que nous avons du dossier, il n’y a pas de produits dopants ", affirme le dirigeant toulonnais. "Il y a peut-être un produit qui pourrait être prescrit pour de l’asthme, un produit qui serait toléré sous ordonnance s’il y a un besoin thérapeutique, c’est tout ce qu’il y a ", poursuit-il.

 

"Le responsable du dopage en France à la fédération dit que ce n’est pas un dossier de dopage. Le procureur de Marseille dit que ce n’est pas un dossier de dopage ". "On est dans l’escroquerie, on n’est pas dans le dopage. Il n’y a pas eu de dopage à Toulon ! Je ne sais pas dans quelle langue je dois le dire ", martèle Mourad Boudjellal.

Mourad Boudjellal  dénonce "une grande manipulation "

Dans cette affaire, le président du Rugby club toulonnais affirme ne pas avoir été entendu, les joueurs non plus, ni le médecin, "alors qu’on me parle d’enquête, mais ils enquêtent où ? ", s’interroge Mourad Boudjellal  qui se dit  "très favorable à ce que le dossier soit ouvert à tous, parce que je n’ai rien à cacher ", explique-t-il.

 

Selon lui, l’affaire ne sort pas du chapeau mais "du bureau d’une personne mal intentionnée ". "On a des moyens d’investigation, on est en train de rechercher ", explique-t-il. "Et j’espère qu’on pourra très bientôt remonter jusqu’à la source et dire comment on a organisé une grande manipulation ", poursuit le président du RCT qui estime que cette affaire a déjà "sali le club " et "laisse des traces ".

Mourad Boudjellal, président du RTC, au micro de Catherine Pottier: "Mettre ma photo à côté de "bande organisée", c’est un traumatisme que je garderai à vie"
--'--
--'--
Vous êtes à nouveau en ligne