Les deux rugbymen du Stade français visés par une plainte seront jugés le 29 novembre

Waisea Nayacalevu, l\'un des deux joueurs poursuivis, en plein match le 6 mai 2017.
Waisea Nayacalevu, l'un des deux joueurs poursuivis, en plein match le 6 mai 2017. (PASCAL GUYOT / AFP)

Soupçonnés d'agression sexuelles et de violences, les deux rugbymen fidjiens du Stade français seront jugés en correctionnelle le 29 novembre prochain, a indiqué leur avocat à franceinfo.

Les deux rugbymen fidjiens du Stade français soupçonnés d'agression sexuelles et de violences seront jugés en correctionnelle le 29 novembre prochain a indiqué mardi 25 juillet leur avocat Thomas Klotz à franceinfo. Ils seront jugés des chefs d'agression sexuelle et violences en état d'ivresse pour Josaia Raisuqe, et pour violences en état d'ivresse pour Waisea Nayacalevu.

Les deux joueurs nient tout geste à connotation sexuelle

Leur avocat précise à franceinfo que s'ils reconnaissent avoir donné des coups en état d'ébriété, ils nient tout geste à connotation sexuelle. Une confrontation a eu lieu lundi entre les deux rugbymen et leurs trois victimes présumées. Ces dernières n'ont pas souhaité s'exprimer à l'issue de cette confrontation.

Deux femmes de 23 et 35 ans et un homme de 23 ans affirment avoir été agressés, dans le 13e arrondissement de Paris, dans la nuit de samedi à dimanche, vers 3h du matin, par deux joueurs fidjiens du Stade français. Ils étaient accompagnés d'une troisième personne qui a pris la fuite.

Deux jours d'ITT pour la femme de 35 ans

La femme de 35 ans et le jeune homme ont reçu chacun deux coups de poing, la troisième femme a été plaquée contre un mur et saisie à la poitrine. Des interruptions temporaires de travail (ITT) ont été prononcées par l'unité médico-judiciaire à l'encontre des deux victimes frappées : trois jours d'ITT pour l'homme, deux pour la femme de 35 ans.