EN IMAGES. Coupe du monde de rugby : animaux, plantes et super-héros, quand les supporters se lâchent

Entre déguisements et symboles, le spectacle est aussi dans les tribunes de la Coupe du monde.

Comme chaque événement sportif planétaire, la Coupe du monde de rugby attire des millions de supporters venus du monde entier pour encourager leur équipe. Ajoutez-y un peu de cet esprit festif teinté d'autodérision caractéristique du monde ovale, et vous obtiendrez des looks aussi drôles qu'improbables. Depuis le 18 septembre, les fans des 20 pays qui disputent le Mondial rivalisent aussi dans les tribunes.

La preuve en images avec un diaporama où les supporters français se sont notamment distingués par leur capacité à assumer les clichés qui accompagnent les tricolores outre-Manche.

134
Dès le début de la compétition, les Français ont mis la barre très haut, comme ici le 19 septembre à Twickenham pour France-Italie. FRANCK FIFE / AFP
234
Et certains, dignes représentants de la classe à la française, ont mis le paquet. JAVIER GARCIA / BACKPAGE IMAGES LTD
334
Ce supporter japonais, au torse recouvert de peinture avant Japon-Ecosse, est-il en train de crier parce qu'il a froid ? DAN ROWLEY / COLORSPORT / SIPA
434
Tout le monde n'a pas pu avoir des billets pour les matchs dont il rêvait. Du coup, ces supporters français ont un peu abusé du crayon noir pour soutenir les All Blacks contre la Namibie. BPI / REX SHUTTERSTOCK / SIPA
534
La peinture, même très finement réalisée comme sur le visage de ce supporter gallois, ne rend pas forcément plus aimable. JAMES MARSH / BPI / REX SHU / SIPA
634
Etre supporter pendant la Coupe du monde, c'est avant tout s'appuyer sur les clichés. Du coup, ces Français ont misé sur un duo gagnant "grenouilles + Astérix". Sacwé Fwançais. JEAN-MARC DAVID / SIPA
734
Les supporters des Bleus ne se sont pas arrêtés là. Moustache, béret... ADRIAN DENNIS / AFP
834
... et l'emblématique baguette brandie en étendard pendant la Marseillaise. Si, avec tout ça, on n'est pas champions du monde ! JOE TOTH / BACKPAGE IMAGES LTD / AFP
934
Ces Irlandais ont eux choisi le Leprechaun, créature mythique du folklore de la verte Erin. Sachez quand même que deux enfants se cachent dans ce cliché. HUW EVANS / REX SHUTTERST / SIPA
1034
On ne choisit pas toujours l'emblème de son pays. Bizarrement, cette supportice du XV gallois, aussi appelé le XV du Poireau, ne semble pas trop en souffrir. FRANK AUGSTEIN / AP / SIPA
1134
Certains supporters gallois préfèrent l'autre emblème de leur nation, à savoir la jonquille. Plus poétique, mais pas forcément plus seyant. FRANCK FIFE / AFP
1234
Non, ce supporter anglais ne sort pas d'Alice au pays des merveilles. Il est seulement très fier de l'emblème de son pays, la rose, à l'origine symbole des Tudor, la dynastie qui régna sur l'Angleterre entre le 15e et le 17e siècle. BEN STANSALL / AFP
1334
Le trèfle irlandais ne fait pas le malin non plus. Mais qui a dit qu'arborer une plante sur la tête était une bonne idée ? REUTERS
1434
On pourrait préfèrer le féroce dragon du drapeau du pays de Galles, mais ce petit supporter est trop mignon pour faire peur. HUW EVANS / REX SHUTTERST / SIPA
1534
Le puma argentin qui trône sur la tête de ce fan n'est pas beaucoup plus menaçant. GABRIEL BOUYS / AFP
1634
Là encore, ce supporter australien a choisi de ne pas se déguiser en wallaby, l'emblème des "Aussies", mais en crocodile, plus féroce. Normal pour la patrie d'origine de Crocodile Dundee. REUTERS
1734
Les All Blacks ont beau être des malabars, leur emblème est un kiwi, petit oiseau aussi inoffensif que cette peluche le représentant. REUTERS
1834
Que peut bien porter ce supporter japonais sur la tête ? Une tête de requin ? Un goulot de bouteille de bière ? Un monstre sorti d'un épisode de Bioman ? Non, c'est le mont Fuji qu'arbore fièrement ce fan nippon. DAMIEN MEYER / AFP
1934
Le springbok, l'antilope qui sert d'emblème aux rugbymen sud-africains, est difficile à rater. MATT WEST / BACKPAGE IMAGES LTD / AFP
2034
Bon, les Français n'ont pas l'air moins ridicule avec leur coq un peu déplumé à demi enfoncé sur la tête. ADRIAN DENNIS / AFP
2134
Animaux toujours, avec une autre grenouille... ah non... c'est un supporter écossais qui joue de la cornemuse avant le match du XV du Chardon contre les Etats-Unis. Un instrument qu'on ne peut admirer qu'en dehors des stades, puisque l'organisation du Mondial l'a banni des tribunes. REUTERS
2234
Des Ecossais qui ont eux aussi joué sur le cliché : ce n'est pas encore Braveheart, mais le fier guerrier celte est reconnaissable entre mille. PAUL ELLIS / AFP
2334
Toute la férocité nippone démontrée par le XV du Japon sur le terrain se retrouve dans le regard de ce supporter. On constate d'ailleurs qu'en vrai samouraï il a déjà perdu des dents au combat. REUTERS
2434
Il y a les vaillants chevaliers anglais AVANT le match contre l'Australie... CHRISTOPHE ENA / AP / SIPA
2534
... et les pauvres guerriers anglais démoralisés APRES le match contre l'Australie, synonyme d'élimination du XV de la Rose dès le premier tour. HUGH ROUTLEDGE / REX SHUT / SIPA
2634
Tout le monde n'a pas la chance, comme les Etats-Unis, de pouvoir avoir un super-héros comme symbole. En l'occurrence un magnifique Captain America venu assister au match USA-Tonga. JAMES MARSH / BPI / REX SHU / SIPA
2734
La Roumanie s'y est quand même essayée, avec cette super-héroïne venue encourager les "Chênes" contre la France. COLORSPORT / SIPA
2834
Mais tous les Américains n'ont pas la classe de Captain America, la preuve ici lors du match contre l'Ecosse. MATT WEST / BPI / REX SHUTT / SIPA
2934
Non, David Luiz, le joueur du PSG, n'est pas devenu fan de l'équipe de rugby italienne. Mais les supporters transalpins rappellent, à grand renfort d'artifices capillaires, que le surnom de leur équipe, c'est la Squadra Azzura ("l'équipe bleue") PAUL GREENWOOD / BACKPAGE IMAGES LTD / AFP
3034
Les vendeurs de perruques bleues ont probablement fait fortune outre-Manche, fournissant notamment ces supporters samoans. RUI VIEIRA / AP / SIPA
3134
On se demande parfois si certains n'ont pas utilisé la Coupe du monde comme un prétexte pour porter leur déguisement préféré, à l'image de ce superbe Gallois déguisé en Minnie, la fiancée de Mickey, lors du match contre les Fidji. REUTERS
3234
Difficile de déterminer la nationalité de ces supporters maculés de boue. Ce sont en fait des Canadiens qui semblent avoir une vision un peu extrême du rugby. LOIC VENANCE / AFP
3334
Déguisé ou pas, il est risqué de se balader sur la pelouse en plein match, comme l'a appris ce fan costumé plaqué par un steward lors du match Italie-Canada. Mieux vaut donc rester en tribunes... PAUL ELLIS / AFP
3434
... d'autant que, dans les gradins, on peut en profiter pour postuler pour obtenir une place dans le XV de France en vue de la Coupe du monde 2027. GABRIEL BOUYS / AFP
Vous êtes à nouveau en ligne