Coupe du monde de rugby : Philippe Saint-André a-t-il été écarté par ses joueurs ?

Philippe Saint-André avant le match France-Irlande au Millenium Stadium de Cardiff (pays de Galles, Royaume-Uni), le 11 octobre 2015.
Philippe Saint-André avant le match France-Irlande au Millenium Stadium de Cardiff (pays de Galles, Royaume-Uni), le 11 octobre 2015. (GABRIEL BOUYS / AFP)

Le capitaine des Bleus, Thierry Dusautoir, a réaffirmé la "confiance" de l'équipe envers le sélectionneur. Des médias affirment pourtant que le XV de France est en "autogestion".

Il y aurait-il une rupture entre Philippe Saint-André et ses joueurs ? Un article de L'Obs affirme, jeudi 14 octobre, que les Bleus sont en "autogestion" depuis leur défaite face à l'Irlande. Une affirmation pourtant contestée par le staff du XV de France et son capitaine, vendredi, à 24 heures du quart de finale de la Coupe du monde de rugby face à la Nouvelle-Zélande. Francetv info fait le point sur cette affaire.

>> Suivez en direct le quart de finale France-Nouvelle Zélande

PSA évincé par ses joueurs, selon "L'Obs"

"Ce qui se passe aujourd'hui dans les coulisses de l'équipe de France est une véritable pétaudière." L'Obs affirme, dans un article publié jeudi, que Philippe Saint-André a été "écarté" de la préparation du quart de finale face aux All Blacks. 

"Le retour de Morgan Parra à la tête de l'équipe est le signe que le staff a pris la décision de laisser les joueurs livrés à eux-mêmes, a affirmé un "proche de plusieurs joueurs", anonyme, à l'hebdomadaire. C'est ce qui pouvait leur arriver de mieux."

L'Obs croit savoir que les joueurs "ne supporteraient pas l'omniprésence de Serge Blanco, le vice-président de Fédération française de rugby". L'ancien joueur biarrot serait "trop présent dans l'entourage des Bleus" et "aurait déstabilisé l'ensemble du staff", selon l'hebdomadaire.

Pas écarté mais pas au centre des décisions, selon "L'Equipe"

"Un tissu de mensonges." Voilà comment l'entourage de Philippe Saint-André réagit à la rumeur d'une scission au sein du groupe France, selon L'Equipe. Le quotidien sportif estime, d'ailleurs, que le sélectionneur avait répondu, dès jeudi matin, à l'article de L'Obs, en rappelant que c'est lui qui a "décidé" de changer trois joueurs dans son XV de départ.

L'Equipe précise pourtant, quelques lignes plus loin, que les joueurs "diffusent du bout des lèvres leur scepticisme" face aux choix du sélectionneur, mais "sans avoir le courage d'un défi frontal". Et d'ajouter qu'ils "se sont réunis [mercredi soir] afin de décider entre eux de la marche à suivre, pour affronter les All Blacks au Millenium, comme Saint-André l'appelait de ses vœux".

Les Bleus ont "totalement confiance en Philippe Saint-André", selon Thierry Dusautoir

Du côté des joueurs pourtant, on affirme jeudi qu'il n'y aucune rupture au sein du groupe France. "Depuis le début, c’est une équipe qui travaille, il y a les joueurs, les entraîneurs, on est ensemble jusqu’à la fin de la compétition", a déclaré le capitaine, Thierry Dusautoir, lors d'une conférence de presse à Newport (pays de Galles, Royaume-Uni), citée par L'Equipe. Je ne sais pas d'où [sortent ces rumeurs], il faudrait demander à la personne qui a écrit ça."

Le leader des Bleus a ajouté que le quart de finale face à la Nouvelle-Zélande était préparé "en équipe, tous ensemble avec le staff, le coach et les managers". "Je ne comprends pas ce débat, ce n’est pas notre problème, a martelé Thierry Dusautoir. Nous sommes une équipe, nous avons totalement confiance en Philippe et on veut gagner ce match."

Vous êtes à nouveau en ligne