Accusations de viol à Bordeaux : toutes les gardes à vue des rugbymen de Grenoble levées

Hôtel de police de Grenoble (Isère), le 22 mars 2017. (Photo d\'illustration)
Hôtel de police de Grenoble (Isère), le 22 mars 2017. (Photo d'illustration) (MAXPPP)

Les gardes à vue de trois rugbymen grenoblois accusés de viol par une jeune femme ont été levées, jeudi soir, a annoncé le parquet de Bordeaux. 

Les gardes à vue des trois rugbymen de Grenoble ont été levées, indique le parquet de Bordeaux, jeudi 23 mars, dans un communiqué. Ces derniers étaient entendus dans le cadre de l'enquête en flagrance faisant suite à la plainte d'une jeune femme. La victime, âgée de 21 ans, a affirmé avoir été violée par plusieurs joueurs lors d'une soirée d'après-match, à Bordeaux, le 11 mars dernier.

L'enquête n'est pas terminée

"L'enquête va se poursuivre dans les prochains jours sous la forme préliminaire, afin de recueillir des éléments complémentaires utiles à la manifestation de la vérité", précise le parquet de Bordeaux. "À l'issue, le parquet appréciera les suites à donner."

Les six rugbymen du FC Grenoble avaient été placés en garde à vue, mercredi, à l'Hôtel de Police de Grenoble, dans le cadre de cette enquête. Les gardes à vue de trois autres joueurs avait déjà été levée mardi soir.