Route du Rhum : à bord du monocoque de François Gabart

(François Gabart est prêt à affronter les éléments © RADIO FRANCE/Fabrice Rigobert)

Parmi les 91 solitaires qui s'élanceront ce dimanche de Saint-Malo pour la 10e édition de la Route du Rhum, il y a François Gabart, le prodige vainqueur du Vendée Globe. Il fera partie des favoris, et a pour cela effectué des entraînements appropriés.

Un jour d’automne sur le bateau avec lequel François Gabart a remporté le Vendée Globe. Voici un avant-goût de ce que les solitaires vont rencontrer dans le golfe de Gascogne.

 

La coque en carbone du bateau de 18 mètres fait caisse de résonance, des dizaines et des dizaines de litres d’eau ne cessent de s’abattre sur le pont et viennent noyer l’arrière de la zone de manœuvre. A l’intérieur on s’imagine presque comme dans un tambour de machine à laver.

François Gabart, lui, ne cesse de s’activer dans tous les sens ; tantôt aux manivelles, au moulin à café pour les réglages ou à l’avant du bateau pour changer de voile, sans oublier quelques coups d’œil aux différents indicateurs de cap et de vitesse.

Plus jeune marin à avoir inscrit son nom au palmarès du Vendée Globe, François Gabart quittera la catégorie des monocoques après cette course. Son prochain défi sera de barrer un maxi-trimaran. En attendant il a préparé le Rhum avec la même minutie, pour tenter de décrocher un autre succès de prestige.

 

Mais François Gabart ne se voit pas comme le grand favori. Jérémie Beyou, triple vainqueur de la solitaire du Figaro, Marc Guillemot, ou encore Vincent Riou, vainqueur du Vendée Globe 2005 et de la dernière Transat Jacques Vabre : tous sont de sérieux concurrents.

(La vue depuis la cabine du bateau de François Gabart © RADIO FRANCE/Fabrice Rigobert)

Les maxi-trimarans devraient traverser l’Atlantique en un peu moins de huit jours, proche du record ou mieux. Les bateaux du Vendée visent douze jours.

Le reportage en immersion sur le bateau de François Gabart, avec Fabrice Rigobert
--'--
--'--
Vous êtes à nouveau en ligne