Route du Rhum : 91 solitaires et seulement 4 femmes

(Les quatre concurrentes de cette édition 2014 de la Route du Rhum © RF/ Fabrice Rigobert)

Elle n’était que deux en 1978 dont Florence Arthaud qui s’était classée 11ème sur 38 concurrents au départ. 36 ans plus tard, elles sont deux fois plus nombreuses, mais l’on ne peut s’en réjouir puisque la liste des concurrents à plus que doublé.

La présence des femmes, dans les disciplines olympiques de la voile a beaucoup augmenté, mais pas dans le secteur de la course au large. Juliette Pètres, 32 ans, a mis sa profession de vétérinaire entre parenthèses pour préparer sa première Route du Rhum à bord d’un monocoque de 12 mètres dans la classe 40 :  "Cela fait peut-être plus peur à certaines femmes de quitter leur famille, qu’à des hommes. Ce côté aventurier est aussi beaucoup moins valorisé chez les femmes, on valorise quand même beaucoup plus le côté aventure chez les hommes, donc il y a toujours quand même cette image un peu ancré que la femme quitte ses enfants, sa famille, peut-être que du coup c’est plus dur de faire ça pour certaines femmes que pour des hommes" .

Les femmes se sont pourtant illustrées dans l’histoire de la course avec la Britannique Ellen Mac Arthur lauréate en monocoque en 2002, après la pionnière Florence Arthaud, première femme vainqueur du classement général devant les ténors des circuits des multicoques en 1990 à bord de Pierre Premier.

Pour la navigatrice les sponsors ont une grande part de responsabilité. "Moi si j’ai arrêté la voile, c’est parce que je ne trouvais plus de sponsor. C’est difficile pour une femme de trouver des sponsors, même quand on a gagné la Route du Rhum. Il y a quatre ans, je voulais la faire sur Oman. A moi ils me vendaient le bateau alors qu’ils l’ont donné à un garçon. Et moi je n’ai pas trouvé l’argent pour le faire. C’est pour ça que je vais créer une course en méditerranée, destinée exclusivement aux femmes, pour faire découvrir le grand large aux femmes" .

Anne Caseneuve en multicoque, les Anglaises Miranda Merron et Philippa Hutton-Squire en classe 40, sont les trois autres femmes engagées dans cette édition avec Juliette Pètres.

 

Vous êtes à nouveau en ligne