Retour de Florent Manaudou : "Il va redevenir très rapidement dangereux", promet l'un de ses entraîneurs

Florent Manaudou lors du 50m nage libre lords des Jeux olympiques de Rio, le 12 août 2016.
Florent Manaudou lors du 50m nage libre lords des Jeux olympiques de Rio, le 12 août 2016. (ODD ANDERSEN / AFP)

Alors que le nageur français a annoncé son retour dans la compétition après presque trois ans d'arrêt, l'un des entraîneurs du Cercle des nageurs de Marseille, dont Florent Manaudou est licencié, évoque un sportif "frais dans sa tête", "complètement reposé".

"Il va redevenir très rapidement dangereux", promet Romain Barnier, l'un des entraîneurs du cercle des nageurs de Marseille dont Florent Manaudou est licencié, interrogé par franceinfo mardi 19 mars. Le nageur français a annoncé son retour dans la compétition après presque trois ans d'arrêt. "C'est un moment important pour la natation", estime Romain Barnier qui l'assure : "Il n'y a que [les Jeux Olympiques de] Tokyo qui comptent pour lui." L'entraîneur table sur un retour à la compétition "à partir de cet été".

"Tout est intact, quasiment, malgré l'arrêt"

Romain Barnier l'assure, le retour au plus haut-niveau de son champion "devrait aller assez vite connaissant le talent de l'athlète", car "en termes de force et de potentiel physique tout est intact, quasiment, malgré l'arrêt. Le passage au handball a même été bénéfique sur ce plan-là", précise l'entraîneur. "Aujourd'hui c'est un Florent Manaudou frais dans sa tête, complètement reposé qui va devenir très rapidement dangereux."

Il y a quand même une petite période de deux ou trois mois où il va falloir passer du temps dans l'eau et retrouver toutes les sensations.Romain Barnierà franceinfo

Romain Barnier table ainsi sur un retour à la compétition "d'ici cet été" avec un objectif : les Jeux Olympiques de Tokyo l'an prochain. "S'il revient, c'est qu'il n'y a que Tokyo qui compte pour lui et c'est assez logique" et au-delà Paris 2024, "un rêve qu'il porte très fort en lui".

Romain Barnier qui revient également sur l'annonce du retrait de Florent Manaudou il y a trois ans. "C'est une décision que j'ai respectée quand il a décidé d'arrêter parce qu'il y avait une certaine usure puis il a gagné beaucoup de choses, et je pense que ce break était nécessaire", explique l'entraîneur. "Après, c'est vrai que  savoir qu'il y a autant de talent et ne pas le voir s'exprimer en compétition internationale et défendre les couleurs, du Cercle des nageurs de Marseille et de la France, poursuit-il, c'était un peu frustrant lors des derniers championnats du monde et des derniers championnats d'Europe."

Vous êtes à nouveau en ligne