Natation : Mélanie Hénique porte plainte pour agression homophobe

(Mélanie Hénique lors d'une compétition en février 2012 © MAXPPP)

La nageuse de 22 ans, médaillée mondiale, a porté plainte vendredi 3 juillet après une agression homophobe à Amiens (Somme). Huit jours plus tôt, elle a été insultée et violentée alors qu'elle sortait d'un restaurant avec des amies.

Mélanie Hénique, nageuse médaillée mondiale, a porté plainte vendredi 3 juillet suite à une agression homophobe. Les faits se sont déroulés à la sortie d'un restaurant en centre-ville d'Amiens, vendredi 26 juin.

Insultée et rouée de coups

La jeune femme était avec deux de ses amies quand elles sont interpellées par un groupe de quatre hommes. "Ils nous ont demandé des cigarettes mais je sentais que ce n'était pas que pour ça" , a déclaré la nageuse de 22 ans à l'AFP. Les jeunes femmes ont d'abord essuyé quelques insultes, puis des coups.

"Tout s'est enchaîné très vite, raconte-t-elle. Un des gars nous a bloquées, je n'ai rien vu venir. Le mec m'a frappée, j'étais complètement sonnée. Je ne sais pas ce qu'il s'est passé après, j'ai vu mes amies par terre. Après on est allées aux urgences."

La nageuse a eu le nez cassé et a dû se faire opérer. Elle a porté plainte au commissariat d'Amiens et elle sera auscultée lundi 6 juillet par un médecin dans le cadre de l'enquête. 

Mélanie Hénique n'a pas pu s'aligner à l'Open de France ce week-end à Vichy. Sa préparation pour les Mondiaux à Kazan (Russie) début août a été interrompue, mais sa participation ne semble pas remise en cause.

Rendre ces faits publics est "un devoir"

Pour Mélanie Hénique porter plainte et en parler aux médias était "un devoir". "Non pas pour parler de moi, a-t-elle expliqué. Mais ne serait-ce que pour aider tous ceux qui n'osent pas porter plainte. Ça arrive trop souvent."

La jeune femme dit avoir été très choquée par les violences dont elle a fait l'objet. "Il y avait beaucoup de haine. Psychologiquement, c'est un sacré choc, je ne m'y attendais pas du tout". Et d'ajouter :  "J'ai bien conscience du climat homophobe qui règne en France malheureusement aujourd'hui. C'est une forme de racisme, c'est aussi insupportable que toute autre discrimination et ça doit être condamné comme tel."