Mondiaux de natation : l'absence mystérieuse du Chinois Sun Yang, grand favori de la finale du 1 500 m nage libre

Le nageur chinois Sun Yang, aux championnats du monde de natation à Kazan, en Russie, le 5 août 2015. 
Le nageur chinois Sun Yang, aux championnats du monde de natation à Kazan, en Russie, le 5 août 2015.  (CHRISTOPHE SIMON / AFP)

Selon la Fédération internationale de natation, citée par des médias, il aurait ressenti une gêne dans la poitrine peu avant le début de la course. 

Son absence a été très remarquée au départ du 1 500 m nage libre. A la surprise générale, le Chinois Sun Yang a manqué la finale de la course aux Mondiaux de natation de Kazan (Russie), dimanche 9 août. Alors champion du monde en titre, ainsi que champion olympique, il était le favori incontestable sur cette distance (dont il détient le record du monde) et avait été vu à l'échauffement.

C'est finalement l'Italien Gregorio Paltrinieri qui a décroché l'or.

Une douleur dans la poitrine

Ni le nageur ni l'équipe chinoise de natation n'ont donné d'explication à l'absence surprise de la star de 23 ans. C'est finalement la Fédération internationale de natation qui a donné la raison de cet étonnant désistement. "Sun Yang  a senti une gêne dans la poitrine pendant l'échauffement. Il était trop tard pour effectuer un examen complet, donc il s'est retiré", rapporte une journaliste australienne sur Twitter.

Très en forme pendant cette semaine de compétition, il avait décroché les titres de champion du monde du 400 et du 800 m nage libre, ainsi que l'argent sur le 200 m. 

Des problèmes cardiaques l'année dernière

En 2014, Sun Yang avait été banni trois mois après avoir été testé positif à un produit stimulant interdit. L'agence antidrogue chinoise s'était montrée clémente, étant donné que le nageur s'était vu prescrire ce médicament pour traiter un problème cardiaque, sans savoir que ce dernier avait été ajouté à la liste des produits interdits.