JO 2024 : "Il faut se poser les bonnes questions avant de s'engager" (Anne Hidalgo)

(Anne Hidalgo demande de la "méthode" sur le dossier de la candidature éventuelle de Paris aux JO 2024 © MaxPPP)

Au lendemain des déclarations de François Hollande qui s'est dit favorable à la candidature des JO 2024 en France, Anne Hidalgo, la maire de Paris, a temporisé. Pour elle, il faut une "méthode" et il n'est pas question de lancer une "candidature de témoignage". La décision sera prise en janvier.

"Il faut se poser les bonnes questions avant de s'engager".  Dans une conférence de presse, vendredi midi à la mairie de Paris, Anne Hidalgo, la maire socialiste n'a pas vraiment montré le même enthousiasme que François Hollande jeudi soir sur TF1 dans la défense de la candidature de la France aux JO de 2024.  Pour elle, il ne "faut pas de décision hative prises sous le coup de l'émotion." Anne Hidalgo a beaucoup insisté sur la "méthode" nécessaire pour mener à bien ce dossier. "Rien, ni personne, ne me fera changer de calendrier de méthode" a indiqué la maire de Paris. 

Anne Hidalgo a rappelé que Paris avait déjà candidaté à trois reprises pour organiser les Jeux Olympiques d'été. En 1992, 1998, et 2012. A chaque fois, la France n'a pas réussi à décrocher l'organisation de la plus médiatique du monde. Cette fois, si Paris présente un dossier, il n'est "pas question de faire une candidature de témoignage" précise la maire socialiste qui dit "aimer les Jeux, aime la compétition, aimer le sport". 

Décision attendue en janvier 

La "méthode" si chère à l'élue, Anne Hidalgo l'a re-précisée. "Les conclusions du groupe de travail sur la faisabilité et la réussite possible d'une candidature parisienne est pour le mois de janvier. J'invite chacune et chacun à respecter ce calendrier."   Et elle fixe des conditions à cette candidature. Sur le montage du dossier. Anne Hidalgo qui a déjà rencontré des membres du mouvement olympique à plusieurs reprises pour évoquer le dossier, demande "éthique et transparence" , mais aussi "un modèle économique nouveau".  

"Rien, ni personne ne me fera changer de calendrier, de méthode" Anne Hidalgo, la maire de Paris
--'--
--'--