Décès de Mohamed Ali : les États-Unis pleurent leur champion

FRANCE 2

Le plus grand boxeur du siècle s'en est allé. Cassius Clay, devenu Mohamed Ali, est mort hier, vendredi 3 juin. Barack Obama a salué la mémoire d'un homme qui a secoué le monde.

Ce n'est pas seulement un homme que l'Amérique pleure. Mohamed Ali était bien plus que ça. Alors, autour du mémorial qui lui est consacré à Louisville, dans le Kentucky, nombreux sont ceux à s'être déplacés aux premières heures de la matinée. "Il s'est dressé face à tellement de choses. On n'en a plus des comme lui. On perd bien plus qu'un homme", explique, ému, un habitant de Louisville. Décédé vendredi soir dans un hôpital de Phoenix en Arizona, entouré des siens, Mohamed Ali était atteint de la maladie de Parkinson depuis plus de 30 ans.

Un homme de courage

Parmi les réactions, celle du président américain. "Il a secoué le monde et l'a fait avancer. Repose en paix champion", a écrit Barack Obama sur les réseaux sociaux. Aussitôt, George Foreman ou Mike Tyson, autres légendes de la boxe, ont salué sa mémoire. Le candidat démocrate Bernie Sanders parle "d'un homme de courage". Il est vrai que dans cette Amérique encore victime de racisme, le combat de Mohamed Ali pour les droits civiques est lourd de symboles. Aujourd'hui, un premier hommage lui a été rendu. Les drapeaux de la ville ont été mis en berne.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne