Les stations de ski priées de ne pas exagérer la longueur de leurs pistes

Vue de la station Isola 2000 (Alpes-Maritimes), le 23 septembre 2011.
Vue de la station Isola 2000 (Alpes-Maritimes), le 23 septembre 2011. (ROBERT PALOMBA / ONLY FRANCE / AFP)

Une étude allemande a montré que les stations européennes gonflaient leurs mesures de 34% en moyenne.

Alors que les stations de ski sont en pleine préparation de la saison à venir, elles sont rappelées à l'ordre par la Fédération internationale des associations nationales d'exploitants de téléphériques (Fianet), mardi 15 octobre. Elle a émis une recommandation les invitant à être plus rigoureuses dans la mesure de leurs pistes.

Un rapport allemand a en effet montré que les stations avaient tendance à exagérer. Selon cette étude, elles gonflent de 34% en moyenne la longueur de leurs pistes. Pour certaines, l'écart va même du simple au double : Les Sybelles (Savoie) avec 120% ou Isola 2000 (Alpes-Maritimes) avec 123%.

"Les calculs étaient approximatifs"

"Cette recommandation fixe une méthode simple, compréhensible et lisible, a expliqué Pierre Lestas, président de la Fianet. Jusqu'à présent, les calculs étaient approximatifs et il n'y avait pas de méthode." Selon lui, cette recommandation n'a pas de caractère obligatoire, mais elle fixe une "méthode de calcul commune à l'Europe".

La Fianet souligne ainsi que "la longueur des pistes correspond à la longueur effective mesurée au milieu de la piste". "En cas de bifurcations, seule la longueur effective des embranchements est ajoutée", ajoute la Fédération. Certaines stations avaient en effet tendance à faire entrer plusieurs fois dans les calculs les tronçons communs à certaines pistes. D'autres comptaient plusieurs fois les pistes qui dépassaient une certaine largeur.