VIDEO. JO : où sont passés les athlètes camerounais ?

Franck Genauzeau, Alexis Fisher / France 2

Sept d'entre eux ont disparu du village olympique de Londres. Ils sont soupçonnés d'avoir fui afin de rester en Europe.

JO 2012 - Le président de la Fédération camerounaise de boxe, Bertrand Magloire Mendouga, a fait part mercredi 8 août de ses inquiétudes après la fuite de sept athlètes camerounais, dont cinq boxeurs, du village olympique de Londres, précisant qu'il n'avait "aucune nouvelle" d'eux. "Ce scénario n'était pas prévu, car nous avions mis en place un programme avec l'Association internationale de boxe amateur pour encadrer ces garçons au-delà des Jeux olympiques, mais je ne sais quelle réponse nous allons donner à nos interlocuteurs du programme", a-t-il ajouté.

Ce genre de défection n'est pas une première dans l'histoire des JO. En 1956, à Melbourne (Australie), 40 athlètes hongrois avaient fui le joug de l'URSS. Autre exemple en 1996, lors des JO d'Atlanta (Etats-Unis), où l'intégralité de l'équipe féminine de basket du Zaïre (aujourd'hui République démocratique du Congo) pour échapper à la dictature de Mobutu. 

Vous êtes à nouveau en ligne