Premier cas de dopage aux JO, un haltérophile albanais exclu

Un athlète s\'entraîne pour pour les Jeux olympiques de Londres, le 24 juillet 2012.
Un athlète s'entraîne pour pour les Jeux olympiques de Londres, le 24 juillet 2012. (JOHANNES EISELE / AFP)

Il a été contrôlé positif à un stéroïde.

L'haltérophile albanais Hysen Pulaku a été exclu des jeux Olympiques de Londres, a annoncé samedi le Comité international olympique (CIO). Hysen Pulaku, 20 ans, a été contrôlé positif le 23 juillet au stanozolol, un stéroïde.

Il est tout le premier athlète sanctionné par la commission disciplinaire du CIO à Londres. Le cas de Pulaku sera ensuite transmis à la Fédération internationale d'haltérophilie (IWF), qui devrait lui infliger deux ans de suspension.

Depuis l'ouverture du village olympique à Londres le 16 juillet, le CIO a pris les commandes du programmme antidopage. En amont des Jeux, fédérations internationales et agences nationales antidopage avaient mission de redoubler les contrôles sur les athlètes sélectionnés afin d'empêcher les tricheurs d'arriver jusqu'en Grande-Bretagne. Deux haltérophiles turcs avaient ainsi été écartés jeudi de la délégation turque à Londres: Fatih Baydar, médaillé d'argent des -85 kg aux Championnats d'Europe, et Ibrahim Arat avaient subi le 7 juillet un contrôle antidopage, dont les résultats étaient anormaux.

Vous êtes à nouveau en ligne