Sotchi : la descente de tous les dangers

(Stefano Rellandini Reuters)

Deuxième jour de compétition à Sotchi, et nouvelles chances de médailles pour la France, notamment dans l'épreuve de descente. A suivre également la finale du saut à skis dans laquelle le cousin de Jason Lamy Chappuis, Ronan, aura toutes ses chances.

La descente déjà critiquée

Epreuve phare de la journée : la descente à ski, à partir de huit heures. Une épreuve dont le grand favori n'est autre que l'Américain Bode Miller, qui a critiqué samedi la piste après la chute de son compatriote Marco Sullivan lors de l'entraînement. 

"Vous avez vu Marco aujourd'hui. Ca se passe dans un passage
anodin, il n'y a rien mais il a failli se tuer. Si la chute ne
finit pas comme ça, il se fracasse contre les filets à 121 km/h
et part directement dans les arbres
", a déclaré le favori de l'épreuve.

"Si on
n'est pas totalement concentré, cette piste course peut tuer." (Bode Miller)

Preuve du danger, le Français Brice Roger a également chuté. Victime d'une entorse du ligament interne, il a dû renoncer aux JO à la veille de l'épreuve. Les chances françaises de médailles reposeront sur les épaules d'Adrien Théaux, de Johan Clarey, de Guillermo Fayed et de David Poisson.

Opportunités en skiathlon, en biathlon et en saut à ski

En ski de fond, Maurice Manificat aura sa carte à jouer dans l'épreuve du skiathlon, tout comme Jean-Marc Gaillard et Ivan Perrillat-Boiteux.

Du côté des femmes, Anaïs Bescond, Marie-Laure Brunet, Marie Dorin-Habert et Anaïs Chevalier tenteront de tirer leur épingle du jeu en biathlon.

Enfin la journée de dimanche s'achèvera avec la finale du saut à skis, dans laquelle Ronan Lamy Chapuis, cousin du champion olympique de combiné nordique Jason Lamy -Chappuis, visera la podium. Il s'est facilement qualifié pour la finale samedi avec un saut à 91 mètres.

Vous êtes à nouveau en ligne