JO/Skicross : une procédure conteste le triplé des Français

Jonathan Midol, Arnaud Bovolenta et Jean-Frédéric Chapuis fêtent leurs médailles en skicross, jeudi 20 février 2014 à Sotchi (Russie).
Jonathan Midol, Arnaud Bovolenta et Jean-Frédéric Chapuis fêtent leurs médailles en skicross, jeudi 20 février 2014 à Sotchi (Russie). (FRANCK FIFE / AFP)

Le Canada et la Slovénie ont déposé une demande auprès du tribunal arbitral du sport  pour obtenir la disqualification des trois Français qui ont réalisé le triplé dans l'épreuve de skicross des JO-2014 jeudi. 

Le triplé historique des Français est-il menacé ? Le Canada et la Slovénie ont déposé samedi 22 février une demande auprès du tribunal arbitral du sport (TAS) pour obtenir la disqualification des trois Français qui ont réalisé le triplé dans l'épreuve de skicross des JO-2014 jeudi, a annoncé le TAS samedi.

Le TAS "a enregistré deux demandes urgentes" des comités olympiques canadien et slovène. Ils demandent "la disqualification de tous les concurrents français ayant participé à la grande finale du skicross hommes le 20 février 2014 (Jean-Frédéric Chapuis, Arnaud Bovolenta et Jonathan Midol)", selon le TAS. "Ils font valoir que, juste avant la grande finale, le personnel de l'équipe de France a changé la forme de la partie basse des pantalons des skieurs, créant un effet aérodynamique que les appelants considèrent comme contraire aux règles internationales de compétition de ski acrobatique", poursuit le TAS.

La Fédération internationale de ski a rejeté une première procédure, vendredi, en raison du dépôt trop tardif de cette dernière. L'audience du TAS se tiendra dans la nuit de samedi à dimanche et le TAS a prévu de communiquer avant 14 heures dimanche (11 heures française). 

Vous êtes à nouveau en ligne