JO : peut-on perdre trois médailles pour une affaire de pantalons?

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Le triplé historique français du skicross, le premier pendant des jeux d'hiver, vat-il devoir être effacé des tablettes? C'est ce que souhaitent les comités olympiques slovènes et canadiens qui demandent la disqualification de Jean-Frédéric Chapuis, Arnaud Bovolenta et Jonathan Midol en raison de la forme, non conforme, selon eux, de leurs pantalons.

Saisie vendredi par une première demande du même type, la Fédération internationale de ski l'avait rejetée en raison de son dépôt trop tardif. Ce dimanche matin, c'est le Tribunal arbitral du sport qui va devoir trancher cette affaire de pantalons. Une affaire qui pourrait entrainer la perte de trois médailles françaises.

A LIRE AUSSI ►►► Historique : trois Français sur le podium du skicross

Le TAS a été saisi de deux demandes "urgentes" des Canadiens et des Slovènes,  qui ont "fait valoir que, juste avant la grande finale, le personnel de  l'équipe de France a changé la forme de la partie basse des pantalons des  skieurs, créant un effet aérodynamique que les appelants considèrent comme  contraire aux règles internationales de compétition de ski acrobatique."

"Juste avant la grande finale", des travaux de couture auraient donc été réalisés par le personnel de l'équipe de France.

Quant à savoir ce qui est "conforme" ou pas en matière de pantalons, en skicross, ce n'est pas si simple. L'article 22 du règlement de la Fédération internationale de ski précise simplement qu'un co ncurrent "ne peut participer à une compétition
internationale de la FIS qu'avec un équipement conforme aux prescriptions de la FIS". Et que "toutes les nouveautés dans le domaine de l'équipement de
course doivent obligatoirement être approuvées par la FIS".

La décision devait être rendue avant 11h heure française.

Vous êtes à nouveau en ligne