Hollande et Fabius n'iront pas à l'inauguration des JO de Sotchi

Le chef de la diplomatie Laurent Fabius et François Hollande, le 6 décembre 2013 à Paris, lors du sommet des chefs d\'Etats africains à l\'Elysée.
Le chef de la diplomatie Laurent Fabius et François Hollande, le 6 décembre 2013 à Paris, lors du sommet des chefs d'Etats africains à l'Elysée. (ERIC FEFERBERG / AFP)

Le chef de la diplomatie a annoncé cette décision sur Europe 1.

Une décision politique à forte portée symbolique. Ni le chef de la diplomatie française, Laurent Fabius ni le chef de l'Etat, François Hollande, n'assisteront à l'inauguration des Jeux olympiques d'hiver de Sotchi, en Russie. Le ministre des Affaires étrangères l'a annoncé, dimanche 15 décembre, sur Europe 1.

Europe 1 / i-Télé

Cette annonce survient une semaine, jour pour jour, après que le président allemand a fait savoir qu'il n'assisterait pas aux JO de Sotchi, qui doivent se tenir du 7 au 23 février 2014 dans le sud de la Russie. Joachim Gauck a ainsi été le premier chef d'Etat a faire part d'une telle intention. Et en dépit des précautions diplomatiques prises par Berlin, sa prise de position a été largement interprétée en début de semaine en Russie comme un "boycott".

Début novembre, le président du Comité international olympique (CIO) Thomas Bach avait dénoncé les appels au boycott des Jeux d'hiver de Sotchi en raison de la loi russe limitant les droits des homosexuels, lors d'une allocution à l'ONU à New York.  

Vous êtes à nouveau en ligne