JO d'hiver 2018 : le skicross français repart bredouille, la première médaille d'or de la Russie... Ce qu'il ne fallait pas rater cette nuit à Pyeongchang

La patineuse russe Alina Zagitova, le 23 février 2018 à Gangneung (Corée du Sud).
La patineuse russe Alina Zagitova, le 23 février 2018 à Gangneung (Corée du Sud). (ARIS MESSINIS / AFP)

Petite nuit en Corée du Sud ! L'équipe de France n'a pas encore de 16e médaille en attendant le relais masculin en biathlon où Martin Fourcade partira en troisième position.

Qui remportera la 16e médaille tricolore et permettra à la France de battre le record des Jeux de Sotchi ? Pas les femmes du skicross qui n'ont pas réussi à se qualifier pour la finale. Les regards se tournent donc vers le biathlon masculin où Martin Fourcade et ses compères disputeront le relais à 12h15. On sait que le triple médaillé d'or partira en troisième position. Si vous dormiez, voici ce que vous avez raté dans la nuit du jeudi 22 février au vendredi 23 février à Pyeongchang (Corée du Sud).

Un pari tactique pour le relais en biathlon

C'est la dernière cartouche de Martin Fourcade. Les épreuves de biathlon touchent à leur fin sur ces JO, avec une ultime course : le relais masculin (4x7,5 km). Déjà titrée trois fois (poursuite, mass start et relais mixte), la star française peut s'offrir une quatrième médaille en quinze jours et une huitième médaille olympique. Pour cette ultime course, Martin Fourcade partira en troisième position, contrairement à ce qu'il s'est passé sur le relais mixte. Simon Desthieux et Emilien Jacquelin ouvriront le relais et Antonin Guigonnat le conclura

Stéphane Bouthiaux a justifié ce choix à L'Equipe : "Si ça bricole un peu sur les deux premiers relais, on compte sur Martin pour venir nous remettre dans la bagarre à la médaille. Si, comme on l'espère, ça fonctionne bien, on compte sur un Martin à 100% pour creuser l'écart et permettre au dernier relayeur d'évoluer dans des conditions favorables pour aller chercher de grosses médailles." Selon RMC, les Bleus jouent plutôt le podium que la médaille d'or.

Retour de bâton pour le skicross tricolore

A Sotchi, le skicross avait été l'un des plus gros pourvoyeur de breloques pour les Bleus avec le triplé français (Jean-Frédéric Chapuis, Arnaud Bovolenta et Jonathan Midol) chez les hommes. Quatre ans plus tard, l'équipe de France rentre bredouille. Après l'échec des garçons, les Françaises Alizée Baron et Marielle Berger-Sabbatel n'ont pas réussi à se hisser jusqu'en finale. La première est sortie du tracé en demi-finale. Maigre consolation, elle a remporté la finale B et termine finalement cinquième des Jeux. La seconde s'était arrêtée en quarts de finale.

La médaille d'or de la discipline est revenue à la Canadienne Kelsey Serwa. Le Canada s'offre un doublé avec Britanny Phelan, en argent. La Suissesse Fanny Smith complète le podium.

Championne olympique à 15 ans

Grande première à Pyeongchang. La Russe Alina Zagitova a remporté la médaille d'or sous la bannière olympique en patinage artistique. En tête après le programme court mercredi 21 février, l'adolescente de 15 ans a confirmé sur le programme libre. Avec 239,57 points, elle a devancé sa compatriote Evgenia Medvedeva, 18 ans, créditée de 238,26 points. La Canadienne Kaetlyn Osmond a pris la troisième place. La Française Maé Bérénice a chuté lors du programme libre et a pris la 19e place.

La compo du ski alpin par équipes

Dernière épreuve de ski alpin, la compétition par équipes se déroulera dans la nuit du vendredi 23 au samedi 24 février à partir de 3 heures du matin. On connaît la composition de l'équipe de France, championne du monde en titre. Les trois filles retenues par l'encadrement technique sont Tessa Worley, Nastasia Noens et Adeline Baud-Mugnier. Les trois garçons sont Clément Noël, quatrième du slalom, Alexis Pinturault et Julien Lizeroux.

Déjà médaillé de bronze en géant et d'argent en combiné alpin, Alexis Pinturault pourrait s'offrir une troisième médaille en Corée du Sud. La France fait partie des favoris de l'épreuve au même titre que la Suède qui compte dans ses rangs deux tout frais champions olympiques de slalom, Andre Myhrer et Frida Hansdotter.

Vous êtes à nouveau en ligne