JO 2016 : le gymnaste Samir Aït Saïd, victime d'une fracture tibia-péroné, opéré à Rio

Le gymnaste français Samir Aït Saïd évacué sur une civière, après une chute, lors des qualifications au saut, pour les JO de Rio, le 6 août 2016.
Le gymnaste français Samir Aït Saïd évacué sur une civière, après une chute, lors des qualifications au saut, pour les JO de Rio, le 6 août 2016. (ANTONIN THUILLIER / AFP)

Le Français s'est cassé la jambe lors d'une mauvaise réception, au saut.

Les images sont glaçantes. Le gymnaste français Samir Aït Saïd a été victime d'une double fracture tibia-péroné à la jambe gauche dans l'épreuve du saut, samedi 6 août, en qualifications du tournoi masculin des JO 2016. Le gymnaste de 26 ans a été opéré le soir-même, à Rio, selon L'Equipe.

"Depuis l'hôpital, il a souhaité remercier toutes les personnes lui ayant apporté du soutien: 'Je reviendrai à Tokyo (en 2020) pour décrocher l'or'", a rapporté la Fédération française de gymnastique (FFgym). Le gymnaste, qui visait une médaille aux anneaux notamment, devrait rester hospitalisé au moins 48 heures et pourrait être ensuite rapatrié en France.

Conscient mais livide, Samir Aït Saïd a été emmené sur une civière, après sa chute, avec une attelle à la jambe gauche, sous les applaudissements émus du public. Les autres compétiteurs étaient sous le choc. "J'ai entendu d'autres gymnastes dire 'ne regarde pas, ne regarde pas'", a confié l'Américain Danell Leyva. "Même si on est dans des équipes différentes, on se connaît les un les autres, et moi je connais Samir depuis que j'ai 14 ans", ajoute-t-il.

Ce n'est pas la première fois que le rêve olympique de Samir Aït Saïd est brisé. Il avait déjà été privé des Jeux de Londres-2012 en raison d'une grave blessure au genou droit, survenue quelques mois avant, déjà à l'épreuve du saut, aux Championnats d'Europe de Montpellier de mai 2012.