Jeux paralympiques : trois médailles d'or, une en argent... Ce qu'il ne fallait pas rater de la 10e journée

Le pongiste français Fabien Lamirault, aux Jeux paralympiques de Rio, le 13 septembre 2016. 
Le pongiste français Fabien Lamirault, aux Jeux paralympiques de Rio, le 13 septembre 2016.  (CARLOS GARCIA RAWLINS / REUTERS)

Les Français ont brillé en tennis de table, en voile, en athlétisme et en natation.

Une jolie moisson. La France a réussi à obtenir trois médailles d'or et une en argent, samedi 17 septembre, lors de la 10e journée des Jeux paralympiques de Rio. Elle compte désormais 28 breloques au compteur (9 or, 5 argent, et 14 bronze).

En tennis de table, un trio en or

En tennis de table, les Français faisaient figure de favoris du haut de leurs titres de champions d'Europe et du monde, et de leur médaille d'argent à Londres il y a quatre ans. Fabien Lamirault, Stéphane Molliens et Jean-François Ducay n'ont pas tremblé pour s'imposer contre les Sud-Coréens en finale deux victoires à une.

Un titre qu'ils ont célébré immédiatement avec le public.

Une médaille d'or en voile

Damien Seguin, porte-drapeau français aux Paralympiques de Londres en 2012, a quant à lui brillé en voile 2.4. Né sans main gauche, il avait déjà remporté l'or paralympique en 2004 à Athènes et l'argent quatre ans plus tard à Pékin. Il a également participé à la Solitaire du Figaro en 2006, qu'il a terminé à la 32e place.

Un premier titre pour l'athlète Nantenin Keita

Pour sa part, Nantenin Keita, la fille de l'emblématique chanteur malien Salif Keita, a décroché l'or sur 400 m T13. Déficiente visuelle, albinos comme son père, elle obtient à 31 ans son premier titre paralympique.

De l'argent en natation

Le nageur David Smétanine a réussi à décrocher la 2e place sur 50 libre (S4) derrière le Sud-Coréen Jo Gi-geong. C'est la cinquième médaille d'argent décrochée par la France dans ces Jeux paralympiques.

FRANCE 4

Vous êtes à nouveau en ligne