Jeux paralympiques 2018 : des athlètes en or (4/5)

France 2

Aux Jeux paralympiques, les athlètes sont rarement seuls. Ils peuvent compter sur le soutien de tous leurs proches venus les encourager. 

Dans sa ferme de Haute-Savoie, cet agriculteur est au travail, mais sa tête est en Corée du Sud. Son frère s'appelle Benjamin Davier. Il vient de décrocher trois médailles aux Jeux paralympiques. Cette semaine, Sylvain Davier doit travailler pour deux, car sa mère, avec qui il fabrique du reblochon, est partie soutenir son fils pendant 15 jours. À des milliers de kilomètres de là, Madelaine Davier vit les courses à 100%. Quand Benjamin gagne, ce n'est pas seulement sa victoire. "C'est un peu la victoire de la toute la famille", se réjouit sa maman. 

Une relation forte avec son entraîneur

À côté dans les tribunes, les parents de Simon Valverde, le guide d'Anthony Chalençon, biathlète non voyant. Certaines courses ont été difficiles pour le duo. Retrouver la famille quand les efforts n'ont pas payé, c'est un réconfort. De son côté, le skieur Arthur Beauchet peut compter sur sa famille et son entraîneur historique. Ainsi, quand il remporte sa première médaille, c'est avec Jonathan Pascal, son coach de Serre Chevalier qu'il veut la partager, lui qui l'encourage depuis plus de dix ans. Jonathan Pascal ne lui apporte pas qu'un soutien technique. Il était là aussi quand la maladie d'Arthur s'est aggravée. Le jeune skieur et son coach sont devenus des amis très proches. Artuhur est aujourd'hui le parrain de la fille de son entraineur.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne