"Elles ont une force que les mecs n'ont pas" : l'engouement pour le handball féminin en Lorraine

Entraînement des jeunes handballeuses de Pont-à-Mousson, en Meurthe-et-Moselle, en novembre 2018.
Entraînement des jeunes handballeuses de Pont-à-Mousson, en Meurthe-et-Moselle, en novembre 2018. (CECILIA ARBONA / FRANCE-INFO)

Franceinfo s'est rendu dans le club de Pont-à-Mousson, qui compte entre "30 et 40%" de filles, alors que s'ouvre jeudi l'Euro féminin de handball en France.

C'est le coup d'envoi de l'Euro féminin de handball, jeudi 29 novembre. Les meilleures nations de la planète s'affrontent à Nantes, Brest, Nancy, Montbéliard et Paris. Les Bleues font figure de favorites, avec la Norvège, les Pays-Bas et la Russie. En Lorraine, la compétition sera très suivie dans cette région où le handball féminin est en plein essor. C'est notamment le cas à Pont-à-Mousson, en Meurthe-et-Moselle, où le club compte près de 400 licenciés, dont "30 à 40% de filles", selon l'un des entraîneurs, Marc Pelluchon.

Femmes dans l'équipe dirigeante

Ici le hand féminin est à tous les étages. "On a une nationale 2 féminine, on est en train de développer du hand à quatre, la pratique du baby hand, de trois, quatre ans jusqu'à l'âge adulte, la cinquantaine", explique Marc Pelluchon.

"Et il y a presque plus de femmes que d'hommes dans la partie dirigeante", poursuit-il. "Ce n'est pas de l'affichage, c'est vraiment un grand rôle qu'elles ont, et on compte vraiment sur elles."

Les filles sont "solidaires" sur le terrain

À l'écart, sur un banc, David Concoriet, ancien joueur professionnel, assiste discrètement à un entraînement de jeunes filles. "Il y a une approche qui est différente, non seulement au niveau du jeu, mais aussi de l'implication", explique-t-il. "Les filles, c'est un jeu plus rapide, elles ont envie de tout casser, de tout défoncer. Elles ont une force que les mecs n'ont pas. Elles sont solidaires, elles ont même des petits deals à la fin de l'entraînement. Elles se mettent en pyjama, elles prennent leur douche et elles sortent avec leur petite grenouillère. C'est marrant."

Jeudi soir, les filles du club de Pont-à-Mousson seront sur leur 31. Elles ont été choisies comme "escort kids" de l'équipe de France pour le match d'ouverture de l'Euro à Nancy face à la Russie. "On va faire l'entrée avec les joueuses", se réjouit une jeune. "On va leur tenir la main. Ce sont des stars pour moi ! Je pense que je vais m'en souvenir pendant longtemps, je les adore."

Vous êtes à nouveau en ligne