VIDEO. Matchs truqués : le principal actionnaire de Nîmes avoue

France 3

Dans l'affaire des matchs truqués qui secouent la Ligue 2, le principal actionnaire du club de Nîmes Serge Kasparian aurait reconnu des tentatives de corruption. Le journaliste de France 3 Olivier Martin fait le point.

On a appris jeudi 20 novembre que Serge Kasparian, principal actionnaire du club de Nîmes aurait reconnu son implication dans le truquage de trois matchs, face à Dijon, Bastia et Caen. L'homme au cœur du scandale des matchs truqués qui secoue la Ligue 2 est déjà impliqué dans une affaire de cercles de jeu clandestins. C'est dans ce cadre, grâce à des écoutes téléphoniques, que les enquêteurs ont mis le doigt sur cette affaire de corruption.

Vers des mises en examen pour corruption ?

Au centre de l'enquête, un match en mai dernier qui avait opposé Nîmes à Caen. Le match nul avait permis à Caen de monter en Ligue 1 et à Nîmes d'éviter la relégation. Six personnes, dont les présidents de Nîmes et Caen, ont été déférées au Palais de justice de Paris. Elles pourraient être mises en examen pour des faits de corruption active et passive.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne