VIDEO. Contre l'homophobie, Olivier Giroud joue au beau gosse

L'avant-centre français a participé à la campagne #RainbowLaces, destinée à sensibiliser les supporters sur les dangers de l'homophobie dans les stades.

Les Gunners ont l'homophobie dans le viseur. Cinq joueurs d'Arsenal ont participé, dans une vidéo publiée vendredi 5 septembre, à #RainbowLaces ("Lacets arc-en-ciel"), une campagne destinée à lutter contre les préjugés anti-gay dans les stades de foot.

Suggérant que l'orientation sexuelle ne se décide pas, les joueurs du club londonien égrènent ce qu'ils "ne peuvent changer" chez eux. "Je ne peux pas changer le fait que je ressemble à Lewis Hamilton", lance ainsi dans un sourire Theo Walcott, dont les similarités physiques avec le champion de F1 sont en effet frappantes.

Giroud s'était déjà engagé contre l'homophobie

"Je ne peux pas changer ma taille", ajoute Santi Cazorla, 1m65 sous la toise. "Je ne peux pas changer le fait que je ressemble à une Tortue ninja", déclare dans un sourire Alex Oxlade-Chamberlain. "Je ne peux pas changer le fait que je sois beau gosse", renchérit Olivier Giroud, torse nu et clin d'œil en prime.

Ce n'est pas la première fois que l'international français s'engage contre les discriminations homophobes. En 2012, alors à Montpellier, il avait été le premier premier joueur de Ligue 1 à accepter de poser en une du magazine
Têtu
.

Vous êtes à nouveau en ligne